Santé : quelles sont les principales annonces d'Edouard Philippe ?

Le premier ministre a détaillé la feuille de route du programme santé. Vaccination, prix du tabac, remboursement des frais d'optique… Le point sur ces mesures, dont certaines verront le jour dès l'automne.

Santé : quelles sont les principales annonces d'Edouard Philippe ?
© CHAMUSSY / WITT / SIPA

Mardi 4 juillet, le premier ministre a présenté pendant un peu plus d'une heure les grandes orientations du quinquennat. La santé n'a pas été oubliée. Edouard Philippe a en effet confirmé de nombreuses mesures déjà annoncées pendant la campagne d'Emmanuel Macron.

Vers un paquet de cigarette à 10 euros

Pour mener sa "révolution de la prévention", Emmanuel Macron avait promis pendant sa campagne de s'attaquer au tabagisme. C'est confirmé : le prix du paquet de cigarette va passer de 7 euros à 10 euros. S'il n'a pas donné de date précise, le premier ministre a toutefois indiqué que l'augmentation sera "progressive". Selon les spécialistes, l'augmentation des prix est le seul véritable levier pour faire baisser le nombre de fumeurs. En Australie, où le paquet neutre a été instauré en 2012 en même temps qu'a été menée une politique de forte hausse des prix, la consommation de tabac s'est effondrée.

Vaccination obligatoire

Parce que "des maladies que l'on croyait éradiquées se développent sur notre territoire" et que "des enfants meurent de la rougeole en France", Edouard Philippe a confirmé les récentes annonces de la ministre de la Santé. Dès l'an prochain, les vaccins de la petite enfance, aujourd'hui recommandés, deviendront obligatoires. La ministre de la Santé, qui tiendra le 5 juillet une conférence de presse, précisera sans doute le nombre de vaccins obligatoires et les modalités de ce nouveau schéma vaccinal.

Remboursement des frais d'optique

C'était une promesse d'Emmanuel Macron : diminuer le taux de reste à charge pour les soins audio, optique et dentaire. Edouard Philippe a confirmé hier la fin du reste à charge, pour les soins dentaires, l'achat de lunettes et de prothèses auditives, "d'ici la fin du quinquennat".

Alors que la ministre de la Santé présentera à la rentrée un plan de lutte contre les déserts médicaux, le Premier ministre a évoqué la piste de l'accès à la télémédecine. Il a par ailleurs confirmé la mise en place d'un service sanitaire proposé par des étudiants en santé, dans les écoles et les entreprises.

Lire aussi