Cosmétiques et hygiène : comment repérer les produits non toxiques ?

De nombreux cosmétiques contiennent des ingrédients indésirables, irritants, allergènes ou perturbateurs endocriniens. Comment les éviter ?

Cosmétiques et hygiène : comment repérer les produits non toxiques ?
© 123RF - Stylephotographs

[Mise à jour, 12/06] Dans son dernier hors-série, le magazine 60 millions de consommateurs a étudié 150 produits d'hygiène et de cosmétiques. Ce guide référence les crèmes hydratantes et solaires, les shampooings et les gels douche à privilégier, à utiliser occasionnellement ou au contraire, à bannir. Au rayon des crèmes pour le visage, le magazine conseille par exemple la crème hydratante pour peaux sèches B COM BIO, labellisée Ecocert ou le fluide confort absolu à l'amande de Weleda, labellisé Natrue et dépourvu de substances indésirables. Pour le corps, 60 millions de consommateurs incite à privilégier les bons ingrédients comme le beurre de karité (Crème de soin hydratante Monoprix Bio), l'huile d'amande douce (lait corps Weleda), l'huile d'argan, l'aloe vera (lait hydratant pur Aloé) et la cire d'abeille. Par ailleurs, certaines crèmes solaires se démarquent : le magazine recommande par exemple les marques Eco Cosmetics ou EQ EVOA. Bon point encore pour les gels douche L'Arbre Vert ou Sanex, garantis sans parabens, colorants, phtalates, ni phenoxyethanol. Enfin, le magazine a mis l'accent sur les shampooings Monoprix Bio, Mixa Bébé et Eucerin qui ne contiennent ni silicone, ni allergènes

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a indiqué le 9 juin à l'AFP qu'elle allait prochainement contrôler les cosmétiques qui seraient toujours en vente, bien qu'ils contiennent des substances interdites et pour quelles raisons ils sont toujours disponibles en magasin. 

Nos conseils pour choisir le bon produit :

  • Savoir déchiffrer la composition : depuis 1999, les normes européennes obligent les fabricants de cosmétiques à mentionner sur les étiquettes la liste complète des ingrédients. S'ils ne sont pas imposés d'en préciser la provenance, le mode de fabrication ou la concentration, ils sont tenus de lister les substances par ordre décroissant de présence. A retenir : si l'ingrédient est en fin de liste, il sera contenu en très faible teneur.
  • Apprendre à déchiffrer les abréviations : le BHT est certes sensibilisant mais moins problématique que le BHA qui est suspecté d'être cancérigène, de nuire à la fertilité du futur enfant et très irritant pour le peau. Les PEG et les PPG ne sont pas nocifs pour l'homme mais leur méthode de fabrication reste très polluante.
  • Repérer les substances indésirables : autorisés par la réglementation, certains ingrédients indésirables peuvent être allergènes ou irritants. C'est le cas notamment du dioxyde de titane, du triclosan ou du phenoxyethanol. En revanche, le sodium lauryl sulfate, longtemps pointé du doigt car il peut être dans certains cas irritant, ne présente pas de risques majeurs pour la peau.
  • Se fier aux bons labels : certains produits cosmétiques possèdent des certifications qui valorisent une composition saine et respectueuse. A quels logos s'intéresser ? Il y a Ecocert Cosmétique biologique qui est un label décerné aux produits contenant au moins 95 % d'ingrédients naturels ou d'origine naturelle. Le label BDIH lui, est décerné aux produits cosmétiques contenant au minimum 95 % d'ingrédients végétaux issus de l'agriculture biologique. Enfin, Natrue est une certification très exigeante en matière d'ingrédients non transformés.
  • Repérer les filtres solaires : les filtres chimiques comme l'ethylhexyl methoxycinnamate ou l'octocrylene sont des allergisants et des perturbateurs endocriniens qui peuvent provoquer un dysfonctionnement de la thyroïde ou des problèmes de fertilité.
  • Opter pour des tubes plutôt que des pots  qui contiennent pour certains moins de conservateurs. A ce jour, seulement quelques marques comme Dermatherm ou la Roche-Posay n'ajoutent pas de conservateurs dans leur conditionnement.

Lire aussi :