Les médicaments génériques, c'est devenu (quasi) automatique

Le ministère de la Santé lance une campagne nationale d'information sur les médicaments génériques, que 8 Français sur 10 utilisent.

Les médicaments génériques, c'est devenu (quasi) automatique
© racorn - 123 RF

En 20 ans, les médicaments génériques se sont installés dans la vie quotidienne des Français : aujourd'hui, 8 Français sur 10 les utilisent et 93 % en sont satisfaits, selon un sondage BVA/Assurance maladie (février 2016). Un succès "indéniable" selon Marisol Touraine, qui présentait ce mardi la campagne, lors d'une conférence de presse. Un succès également économique et social, puisque "le générique a permis en 5 ans de réaliser 7 milliards d'euros d'économies", réinvestis, notamment "pour améliorer l'accès aux traitements innovants". En particulier, le système "tiers-payant contre générique" qui permet de réserver la dispense d'avance de frais en pharmacie aux assurés qui acceptent la délivrance de génériques a fait ses preuves : grâce à cette mesure, les pharmaciens dispensent 8 fois sur 10 un générique en lieu et place d'un médicament princeps.

Peut encore mieux faire. Cependant, l'information des professionnels de santé et des patients sur ces médicaments peut encore progresser : seuls 47 % des patients, 64 % des médecins généralistes et 86 % des pharmaciens savent par exemple qu'il existe des médicaments génériques qui soignent le cancer. En outre, la France demeure derrière ses voisins européens en matière de taux de prescription de médicaments génériques. Actuellement à 45 %, l'objectif du gouvernement est de passer à 50%.

La campagne d'information "devenir générique, ça se mérite", vise à mettre à la disposition des patients et des professionnels de santé des données claires et précises sur l'efficacité, la qualité et la sécurité de ces médicaments. Des messages clés, "Médicament générique : il a plusieurs cordes à son arc", "Il lutte aussi contre le diabète", ou encore "Il a mérité de vous soigner", sont déclinés sur 10 posters, affichés dans les centres commerciaux et les pharmacies. Des spots TV et radio seront également diffusés jusqu'à la fin octobre. L'objectif étant de lever les derniers doutes et idées reçues pour ancrer définitivement l'usage des médicaments génériques dans la vie quotidienne des Français. "Un générique, c'est un médicament qui a bénéficié de 10 ans d'études scientifiques et de 10 ans d'utilisation. C'est cette réalité que je souhaite rappeler : le générique, c'est une stratégie "gagnant-gagnant", un médicament moins cher mais tout aussi sûr et efficace", a déclaré Marisol Touraine.

Réalisée en partenariat avec la Caisse nationale de l'assurance maladie et l'Agence du médicament (ANSM), cette campagne sera prolongée pendant 3 ans. Elle s'inscrit dans le Plan national d'action de promotion des médicaments génériques, lancé par la ministre en 2015.

Voir l'un des clips de la campagne sur les médicaments génériques :

Lire aussi