Comment bien se protéger des moustiques ?

Avec le beau temps reviennent les moustiques et leurs lots de désagréments, des démangeaisons aux nuits mouvementées passées à les chasser. Retour sur les différents moyens pour lutter contre ces insectes.

Comment bien se protéger des moustiques ?
© belchonock - 123RF

Vous étiez sur le point de vous endormir, mais un moustique (voire deux) en a décidé autrement. Après une longue bataille vous réussissez à vous endormir, mais le mal et déjà fait. Vous vous levez le lendemain matin avec des boutons qui vous démangent terriblement...

Pourquoi les moustiques nous piquent-ils ? Chez les moustiques, c'est madame moustique, qui pique. En effet, notre sang contient des protéines lui servant à nourrir ses œufs. Si vous avez l'impression d'être persécuté par les moustiques, et vous retrouvez toujours avec le plus de piqûres, sachez que vous n'êtes pas victime de paranoïa. Certaines personnes attirent plus les moustiques que d'autres. Et non, ce n'est pas à cause du sucre ! Les moustiques sont attirés par la chaleur, le dioxyde de carbones (CO2) que nous expirons, et les émanations produites par notre peau. 

Les anti-moustiques. Deux types de produits sont décrits comme étant les plus efficaces. Il s'agit des répulsifs à appliquer sur la peau (crème ou spray), et les répulsif pour imprégner les textiles (draps, moustiquaires, vêtements...). Il existe également des moustiquaires déjà pré-imprégnées de répulsif. Selon les normes européennes, 4 molécules ont prouvé leur efficacité : le DEET, l'IR3535, la pardine et le citriodiol. Le Ministère de la Santé et des Affaires Sociales a d'ailleurs publié la liste des produits efficaces autorisés sur le marché classés par molécule utilisée, ainsi que leurs indications et leurs nombres d'applications maximales en fonction de l'âge, et en cas de grossesse. Parmi les produits conseillés, on retrouve notamment le répulsif cutané de la marque Apaisyl®, applicable sur les femmes enceintes et les enfants dès 6 mois, Moskitoguard® que l'on peut utiliser sur les enfants à partir de 24 mois, ou encore un spray de la marque Labell®. Certains répulsifs cutanés sont uniquement conseillés en cas de risque de transmission de maladie (Chikungunya, Zika...) , comme le Moustifluid® ou l'Ultrathon®. Pour ce qui est des répulsifs pour imprégner les tissus, Skito Stop®, Manouka® et Insect Ecran® sont cités. 
Les insecticides sont quant à eux une solution plus terminale, puisqu'ils tueront les moustiques. Ils sont disponibles sous forme de spray ou de diffuseurs électriques. Attention cependant, ces produits sont polluants, il est déconseillé d'en abuser. 

Et les solutions naturelles ? Si vous n'êtes pas très fan des répulsifs ou autres insecticides, il existe des solutions naturelles pour éloigner les moustiques. L'une des plantes les plus utilisées est notamment la citronnelle. Vous pouvez la cultiver, mais elle est aussi disponible sous forme de crèmes, d'huile essentielles, ou de bougies. L'odeur de la lavande ou encore du basilic n'est pas non plus très appréciée par les moustiques. Vous pouvez par exemple déposer un coton imbibé d'huile essentiel de citronnelle sur votre table de nuit, ou un verre avec un peu de basilic. Sachez néanmoins que les huiles essentielles et les bougies ont un effet de courte durée, d'environ 1 à 2 heures maximum. S'abriter sous une moustiquaire en journée ou la nuit peut constituer une bonne solution, bien qu'elle soit plus efficace imbibée de répulsif. N'oubliez pas non plus votre ventilateur. En diffusant un courant d'air, il va non seulement perturber le vol des moustiques, mais aussi altérer leur perception. Et en plus, il vous rafraîchit ! 

Prévention. Pour éviter les piqûres de moustiques, il est préférable de porter des vêtements amples et longs, qui couvrent les jambes et les bras. De plus, il est conseillé d'éviter ceux de couleurs sombres ou trop brillantes, qui attirent les insectes. 

Si vous prévoyez de vous rendre dans un pays en pleine épidémie de Zika, sachez qu'en raison du lien établi entre le virus Zika et les microcéphalies, il est fortement déconseillé aux femmes enceintes de se rendre dans les zones endémique. En outre, si vous séjournez dans un pays touché par le virus, assurez-vous d'avoir des rapports sexuels protégés car Zika est sexuellement transmissible. 

Pour lutter contre les moustique tigres, pensez à vider les eaux stagnantes, notamment celles contenues dans les soucoupes sous les pots de fleurs ou les déchets, car ce sont des endroits propices à la ponte des œufs et au développement des larves. 

Et si un moustique me pique ? En soit, si vous ne vous trouvez pas dans une zone à risque, et ne présentez aucune allergie, la piqûre sera bénigne. Une piqûre de moustique, aussi désagréable soit-elle, ne représente pas de danger pour votre santé.

Pour soulager les démangeaisons et désinfecter la zone de la piqûre, vous pouvez appliquer un coton avec un peu d'alcool ou de l'héxomédine, 2 à 3 fois dans la journée. Il existe également des crème apaisantes vendues en pharmacie. 

En cas de doute, ou de symptômes anormaux, n'hésitez pas à consulter un médecin qui pourra vous conseiller et vous rassurer. 

Lire aussi