La piste prometteuse d'un vaccin qui protégerait de Zika et de la dengue

La découverte d'anticorps efficaces contre les virus de la dengue et Zika, laissent entrevoir la possibilité de mettre au point un vaccin universel contre ces deux maladies.

La piste prometteuse d'un vaccin qui protégerait de Zika et de la dengue
©  luchschen - 123RF

Des chercheurs du Centre national de la recherche (CNRS) et de l'Institut Pasteur, avec la collaboration de l'Imperial College de Londres, et l'Université de Vienne en Autriche, ont identifié des anticorps capables de neutraliser le virus de la dengue, comme le virus Zika. Une découverte qui laisse envisager le développement d'un vaccin contre les deux maladies. Les résultats de leur étude sont parus dans la célèbre revue scientifique Nature, le 23 juin dernier. 

Des virus similaires. Précédemment, des scientifiques de l'Institut Pasteur, du CNRS et de l'Imperial College, avaient déjà décelé des anticorps efficaces contre quatre formes du virus de la dengue. En vue des similitudes entre les deux virus, les chercheurs ont donc voulu tester l'efficacité des anticorps contre la dengue avec le virus Zika"Nous voulions voir si les anticorps isolés dans le cas de la dengue étaient capables de neutraliser d'autres virus de la famille des flavivirus, et Zika semblait être le meilleur candidat", explique Félix Rey, responsable du laboratoire de Virologie structural à l'Institut Pasteur. En effet, les virus de la dengue et de Zika sont similaires en de nombreux points. Ils appartiennent notamment à la même famille de virus, celles des flavivirus. Ce type de virus est d'ailleurs principalement transmis par les moustiques. Tous les deux possèdent également une enveloppe virale de composition semblable. 

Un anticorps plus efficace contre Zika. Les chercheurs ont isolé des anticorps provenant de malades atteints de la dengue. Ils ont alors sélectionné deux anticorps capables d'arrêter la progression de la maladie, et les ont présenté au virus Zika. Et là, surprise. L'un des anticorps était très très efficace, voire plus efficace pour neutraliser Zika que la dengue. L'anticorps empêchait le virus de contaminer les cellules avec lesquelles il était mis en culture. "Découvrir que le virus de la dengue et le virus Zika sont si proches que certains anticorps produits contre le virus de la dengue neutralisent aussi le virus Zika était totalement inattendu", souligne Félix Rey. 

Un vaccin contre deux virus ? Les scientifiques ne s'en sont pas arrêtés là et se sont intéressés à la structure des sites de fixation des anticorps, sur le virus Zika. Ces nouvelles expériences ont révélé que les deux virus, possèdent les mêmes sites de fixations aux anticorps. Cette nouvelle similitude laisse envisager la mise au point d'un vaccin qui pourrait protéger des deux types de virus. "Les anticorps pourraient par exemple être utilisés pour protéger les femmes enceintes risquant de contracter le virus Zika. Car aujourd'hui, il n'existe aucun vaccin, ni aucun traitement pour cette maladie." En effet, un lien entre microencéphalie, soit un développement anormal du cerveau aboutissant à une tête anormalement petite chez le nourrisson et le virus Zika, a été démontré. 

Le virus Zika est généralement transmis à l'homme par piqûre de moustique, et de récentes études ont montré qu'il était également transmissible sexuellement. Dans la plupart des cas, la maladie est décrite comme bénigne et se manifeste avec des symptômes de types grippaux tels que des courbatures ou des maux de tête, une éruption cutanée, et parfois une conjonctivite. Néanmoins, le virus semble aussi être impliqué dans le développement de pathologies neurologiques telles que le syndrome de Guillain-Barré. 

Lire aussi