Don de sang : comment et où donner ?

L'Établissement français du sang lance un appel urgent à la mobilisation : les réserves en sang sont faibles. Quelles sont les conditions pour donner ? Où trouver les lieux de collecte près de chez vous ? Réponses.

Don de sang : comment et où donner ?
© Wavebreak Media Ltd - 123RF

Depuis quelques semaines, les réserves en sang sont en baisse et à l'approche de la période estivale, les donneurs risquent, comme chaque année, d'être moins nombreux à se déplacer dans les centres de collecte.

"Il faut impérativement augmenter nos réserves en produits sanguins pour couvrir efficacement les besoins des semaines à venir, alerte l'EFS dans un communiqué de presse, le 30 juin. Car malgré la mobilisation constatée lors de la Journée mondiale des donneurs de sang le 14 juin dernier, la dynamique prolongeant cet élan s'est ralentie, notamment en raison des fortes chaleurs ressenties ces derniers jours."

L'objectif de 100 000 poches de sang en réserve n'est pas atteint : à ce jour 80 000 produits sont en réserve, ce qui est insuffisant pour assurer les besoins des malades, à quelques jours de la période estivale durant laquelle on assiste à un ralentissement massif de la mobilisation des donneurs. "C'est donc maintenant et très vite que les Françaises et les Français doivent se mobiliser."

Rappelons en effet que les dons de sang doivent être réguliers et constants car la durée de vie des produits sanguins est limitée (5 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges). En outre, aucun produit ne peut se substituer au sang des donneurs bénévoles. 10 000 dons de sang sont ainsi nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins des malades.

Les donneurs sont attendus dès maintenant et tout l'été dans les sites de l'EFS et dans les nombreuses collectes mobiles organisées dans toute la France, Voici ce qu'il faut savoir pour devenir donneur de sang.

Quelles sont les conditions pour donner son sang ?

Pour donner son sang, il faut avoir entre 18 et 70 ans, peser au moins 50 kg et être en bonne santé. De plus, il est conseillé de ne pas venir à jeun pour éviter de tourner de l’œil, et de se munir d'une pièce d'identité.

A savoir ! Le don de sang est possible pendant les règles. Cependant, si elles sont abondantes, il est important de le signaler au médecin de collecte de l'EFS.

Comment se passe un don de sang ?

Vous passez tout d'abord un rapide entretien avec un médecin, qui vérifie que vous êtes apte.  Celui-ci vous pose des questions simples destinées à s'assurer que vous ne présentez pas de contre-indications. Cet entretien est strictement confidentiel. Même si le don du sang est anonyme, pensez à vous munir d'une pièce d'identité si vous donnez pour la première fois, pour que l'EFS puisse établir votre carte de donneur. Ensuite, c'est le don de sang : il dure entre 5 et 10 minutes.  Après votre don, vous restez sous la surveillance de l'équipe médicale dans l'espace repos où une collation vous est offerte. Après un don, il est important de boire beaucoup et de manger. La durée totale de ces étapes est d'environ une heure.

Quelles sont les contre-indications ?

La première condition au don de sang, est d'être en parfaite santé. Il est donc proscrit en cas de grande fatigue, d'anémie, de diabète insulinodépendant ou de traitement pour des crises d'épilepsie. Les femmes enceintes ne peuvent pas non plus donner et ce, jusqu'à six mois après l'accouchement.

De plus, dans certains cas, il faut respecter un délai avant de pouvoir donner son sang :

  • Après la fin d'un traitement par antibiotiques : 7 jours
  • Après des soins dentaires : 7 jours (sauf soins de carie : 1 jour)
  • Après un épisode infectieux : 14 jours après l'arrêt des symptômes
  • Après un piercing ou un tatouage : 4 mois
  • Après un voyage dans un pays où sévit le paludisme (malaria…) : 4 mois
  • Après une intervention chirurgicale : 4 mois

En outre, le don est proscrit à tout donneur atteint d'une maladie virale transmissible par le sang : la syphilis, les hépatites virales B et C, le VIH.

:

Donner son sang après un piercing ou un tatouage ?

Il existe une contre-indication temporaire de 4 mois après s'être fait poser un piercing ou un tatouage. De fait, dès que des aiguilles ou objets tranchants traversent la peau, il existe un risque de transmission virale ou bactérienne. Même si dans la plupart des cas, ces actes sont réalisés avec des aiguilles à usage unique et dans des conditions de stérilisation optimales, il n'empêche qu'ils sont considérés comme des situations à risque. Après 4 mois, il est possible de donner son sang. Et pour cause : s'il y a eu transmission, le virus sera mis en évidence par le test de dépistage.

Où donner son sang : les lieux de collecte

Vous êtes décidé et souhaitez passer à l'action ? Rien de plus simple. Grâce au site de l'EFS, il suffit d'entrer votre code postal afin d'obtenir la liste des collectes fixes et/ou mobiles par date. Vous pouvez également filtrer les résultats par type de don : don de sang, don de plasma et don de plaquettes.

Lire aussi