Virus Zika : l’épidémie démarre en Guadeloupe

Face à l’augmentation du nombre de cas de malades, l’épidémie de Zika a officiellement été déclarée en Guadeloupe. Rappel des conseils pour les voyageurs.

Virus Zika : l’épidémie démarre en Guadeloupe
© tunedin123 - 123 RF

La Martinique et la Guyane était déjà en période épidémique (phase 3). C'est aussi désormais le cas de la Guadeloupe (phase épidémique 2), qui compte 412 cas confirmés au total, selon le dernier point épidémiologique de l'Institut de veille sanitaire (InVS) du 28 avril 2016.  

Les symptômes de la maladie se caractérisent par une éruption cutanée, avec ou sans fièvre. D'autres signes ont été décrits tels que : fatigue, douleurs musculaires et articulaires, conjonctivite, maux de tête... Mais surtout, il faut savoir qu'environ 80% des personnes infectées ne vont présenter aucun symptôme. Par ailleurs, la maladie est la plupart du temps bénigne. Dans la grande majorité des cas, la guérison, qui repose sur un traitement symptomatique, intervient au bout de quelques jours. Néanmoins, des complications neurologiques peuvent apparaître notamment le syndrome de Guillain-Barré, décrit au Brésil et en Polynésie française. Autre point d'inquiétude : des microcéphalies et des anomalies du développement cérébral intra-utérin ont également été observées chez des fœtus et des nouveaux nés de mères enceintes pendant la période épidémique.

Parmi les cas confirmés en Guadeloupe jusqu'à présent, 16 étaient des femmes enceintes, mais aucune complication n'a été détectée à ce jour, précise l'InVS.

Quelles recommandations pour les voyageurs ? En premier lieu, si vous êtes enceinte, quel que soit le stade de votre grossesse, les autorités de santé recommandent de reporter votre voyage vers une zone endémique. Si c'est impossible, les mesures habituelles de prévention des piqûres doivent être scrupuleusement appliquées. Par ailleurs, tout rapport sexuel non protégé doit être évité pendant le voyage, en raison d'une possible transmission du virus via le sperme. Quant aux femmes qui souhaitent être enceinte, il est également recommandé de reporter le voyage (au mieux), sinon de remettre le projet de grossesse à leur retour de voyage. En cas de séjour dans une région touchée par Zika, une contraception, ainsi que l'utilisation d'un préservatif, sont donc nécessaires pendant toute la durée du voyage.

Pour les autres personnes, les mesures habituelles de prévention des piqûres de moustiques doivent être respectées (vêtements longs, répulsifs anti-moustiques, climatisation, moustiquaires), le jour comme la nuit. En cas de fièvre survenant pendant le voyage, il faut consulter un médecin, y compris si les symptômes surviennent dans les semaines qui suivent le retour en métropole.

Conseils aux voyageurs © France Diplomatie

Lire aussi