Cancer : le taux de mortalité poursuit sa baisse

Combien de cancers ont été dépistés en 2015 ? Quels sont les cancers les plus fréquents chez les hommes et chez les femmes ? Voici ce qu'il faut retenir de l'édition 2015 du rapport de l'Institut national du cancer.

Cancer : le taux de mortalité poursuit sa baisse
© Alexander Raths - 123 RF

L'institut national du cancer vient de publier l'édition 2015 de son rapport sur l'évolution des cancers en France métropolitaine. Le nombre de nouveaux cas de cancers diagnostiqués en 2015 est estimé à 384 442, soit 211 000 chez les hommes et 174 000 chez les femmes. Le nombre de personnes ayant survécu à un cancer et toujours en vie en 2008 s'élève quant à lui à 3 millions, à savoir 1 570 000 hommes et 1 412 000 femmes.

Une tendance à la baisse. Malgré ces chiffres impressionnants, le bilan est positif. En effet, entre 2005 et 2012, le taux de mortalité par cancer et par an a diminué de 1,4 % chez les femmes et de 2,9% chez les hommes. De plus, le taux d'incidence des cancers tend vers une baisse ou une stabilisation depuis 2005. Chez les hommes, il a diminué de 1,3 % par an entre 2005 et 2012. Chez les femmes, sa progression a connu un ralentissement de +0,2 % par an entre 2005 et 2012, lié notamment à la baisse de l'incidence du cancer du sein.

Cancers du sein et de la prostate en haut du podium. Le cancer du sein est le plus diagnostiqué et le plus meurtrier chez les femmes avec 54 062 nouveaux cas et 11 913 décès en 2015. Il demeure loin devant le cancer du poumon (14 821 nouveaux cas et 9 565 décès) et le cancer colo-rectal (19 533 nouveaux cas et 8 496 décès). Chez les hommes c'est le cancer de la prostate qui est le plus fréquent avec 53 913 nouveaux cas diagnostiqués en 2011 devant le cancer du poumon (30 401 nouveaux cas en 2015) et le cancer colo-rectal (23 535 nouveaux cas en 2015). Le cancer du poumon cause cependant le plus de décès, 20 990 ont été relevés en 2015.

Les cancers de l'enfant restent rares. Sur la période entre 2007 et 2011, environ 1 750 nouveaux cas de cancers par an ont été diagnostiqués chez les enfants de moins de 15 ans. Depuis 2000, l'incidence des cancers de l'enfant demeure stable. Par ailleurs, le taux de survie à 5 ans des enfants atteints de cancer était estimé à 82 % entre 2000 et 2011.

Lire aussi