Médicaments non utilisés : 80 % des français s'y attaquent !

L'étude barométrique annuelle de l'institut BVA révèle qu'en 2015, 80 % des français ont offert une nouvelle vie à leurs médicaments non utilisés en les rapportant en pharmacie.

Médicaments non utilisés : 80 % des français s'y attaquent !
© ttatty - 123 RF

12 108 tonnes, c'est le nombre de tonnes de médicaments non utilisés (MNU) recueillis en 2015 par les pharmacies françaises. Soit 0,4 % de plus qu'en 2014. C'est ce qu'a révélé l'association Cyclamed dans un récent communiqué de presse. Si l'on ajoute le poids des emballages et des autres produits de pharmacie, la collecte monte à 15 477 tonnes de déchets issus de médicaments. Ce qui équivaut à 135 grammes par habitant.

Les français sont bons élèves. Une étude barométrique conduite par l'institut BVA (parue en février 2016) montre que 80 % des français affirment rapporter leurs médicaments non utilisés chez le pharmaciens, et 74 % d'entre eux déclarent "toujours" le faire. Certains procèdent même à un tri plus affiné. En effet, 24 % des français rapportant leurs MNU en pharmacie séparent les médicaments de leurs emballages en carton et notices en papier, 57 % admettent être prêts à faire ce tri plus précis pour le tri sélectif. L'étude dévoile également que ce réflexe éco-citoyen est surtout adopté par les femmes, les plus de 50 ans ainsi que les habitants des communes rurales.

Quel est le devenir des médicaments recyclés ? Les médicaments non utilisés sont détruits par incinération afin de produire de l'énergie. Ainsi, leur prise en charge par 55 unités de valorisation énergétique permettrait d'éclairer et de chauffer l'équivalent de 7000 logements. Mais la récupération des déchets issus des médicaments permet surtout d'éviter la pollution de la nature par les rejets médicamenteux, par exemple la contamination des eaux. 

Lire aussi