Le dernier défi de Google : la prise de sang... sans seringue

Phobiques de piqûres, cette info n’est pas de la science-fiction. Google a déposé un brevet pour une méthode qui permet de prélever du sang par aspiration.

Le dernier défi de Google : la prise de sang... sans seringue
© Hildebrandt - Fotolia

Mais jusqu'où ira Google en matière d'innovations médicales ? Depuis quelques années, la firme américaine enchaîne les annonces depuis son Google X Lab, un laboratoire californien tenu secret où les chercheurs travaillent entre autre sur des projets ambitieux touchant au domaine de la santé. Le plus connu, ce sont les lentilles connectées pour mesurer la glycémie. Google tente également de mettre au point des nano-tests prédictifs pour dépister le cancer ou la maladie de Parkinson.

Son dernier défi : mettre au point une technique qui permette de prélever du sang sans seringue. L'idée ? Aspirer le sang à travers la peau, grâce à un récipient sous pression. L'invention pourrait se présenter sous forme de brassard à mettre sur le poignet ou sur le bout du doigt. Google X a même déposé un brevet en mai 2014, qui vient d'être validé par l'organisme régulateur des brevets aux USA. Selon les schémas et descriptions fournis, la méthode n'en est qu'au stade de projet. Rien de concret donc. En tout cas, l'idée de prélever du sang sans avoir besoin de seringue, donc sans douleur, est potentiellement séduisante. Non seulement la technique a de quoi rendre les examens moins anxiogènes aux phobiques des piqûres. Mais surtout, cela faciliterait la vie des patients, par exemple diabétiques, dépendants d'analyses de sang régulières. On imagine déjà que le dispositif pourrait être directement intégré à une montre connectée, peut-être elle-même reliée à aux Google glass… Tout un programme.

Lire aussi