Bronchiolite : l'épidémie progresse en France

Toux, fatigue, respiration rapide et sifflante… La bronchiolite continue sa progression dans toutes les régions françaises, excepté le Grand Est, selon le dernier bulletin épidémiologique de l'InVS. Chiffres et conseils.

Bronchiolite : l'épidémie progresse en France
© Dmitry Naumov

[Mis à jour le 01/12/17] Selon le dernier bulletin épidémiologique du 29 novembre 2017 de l'Institut de veille sanitaire (InVS), le nombre de passages aux urgences et d'hospitalisations pour la bronchiolite chez les enfants de moins de deux ans (pour la semaine du 20 au 26 novembre) a quasiment doublé par rapport à la semaine du 13 novembre : l'InVS a comptabilisé, dans les services participant à la veille épidémiologique, 3 824 passages aux urgences pour cette infection respiratoire, dont 1 377 hospitalisations. Avec 735 consultations, les visites de SOS médecins pour la bronchiolite ont quant à elle augmenté de 41 % par rapport à la semaine précédente. Par ailleurs, l'épidémie concerne la totalité de la France métropolitaine, ainsi que la Martinique et la Guadeloupe. Seule la région Grand Est est en situation de pré-épidémie.

Un tiers des nourrissons touchés chaque année. La bronchiolite se manifeste le plus fréquemment sous forme d'épidémie saisonnière (généralement de la mi-octobre jusqu'à la fin de l'hiver, avec un pic en décembre). Chaque hiver, ce sont environ un tiers des enfants de moins de deux ans qui sont concernés. Souvent bénigne, elle peut néanmoins entraîner des difficultés respiratoires chez les nourrissons, provoquer des difficultés à manger, à dormir et une toux durable d'où la nécessité de soigner bébé. Comment ? En l'hydratant, en désencombrant son nez, en dégageant ses bronches grâce à des séances de kinésithérapie respiratoire. Mais avant d'en arriver à cela, il existe plusieurs gestes afin de limiter la contagion : bien se laver les mains, éviter les lieux publics (surtout ceux confinés), éviter d'embrasser l'enfant en cas de rhume, aérer la pièce où il dort au moins 10 minutes par jour…

Comment le virus se transmet-il ? Adultes et enfants porteurs de ce virus respiratoire n'ont habituellement aucun signe ou présentent un simple rhume et sont contagieux sans le savoir. Ainsi, le virus peut se transmettre par la salive, la toux et les éternuements, mais peut rester sur les mains et les objets (comme les jouets, les tétines, les doudous... ), d'où l'importance de les laver régulièrement. (Comment diminuer le risque de bronchiolite ? Quels sont les bons gestes si l'enfant est malade : n'hésitez pas consulter la brochure de Santé Publique France)

Lire aussi :