Pollution, stress, bruit… : comment lutter contre les ennemis de la rentrée ?

A la rentrée, nous sommes pleins d’énergie et d’entrain. Mais ce rythme trépidant est aussi usant et le retour au quotidien urbain a de sérieux revers dont il faut se protéger. Pollution, stress, bruit : quelques conseils pour minimiser leur impact sur la santé.

Pollution, stress, bruit… : comment lutter contre les ennemis de la rentrée ?
© Fotolia

La pollution : prévenir et se protéger

Difficultés respiratoires, asthme, maladies cardio-vasculaires, allergiesla pollution impacte la santé, notamment celles des plus fragiles comme les enfants. Aujourd’hui, la prise de conscience est réelle mais les gestes à adopter pour minimiser cette pollution et s’en protéger sont mal connus.

Il est d’abord conseillé de limiter les déplacements en voiture et de préférer les transports "doux" : vélo, transports en commun, marche à pied. Le covoiturage est aussi une bonne solution. Piétons, en cas de pic de pollution, le port d’un masque est inutile face aux particules fines. A savoir aussi : mieux vaut éviter les lieux à fort trafic et tenir les poussettes loin des pots d’échappement.

Aérer son habitation reste de mise (le matin). Les activités physiques intenses, le bricolage à base de produits solvants (peinture) et le tabagisme aggravent l’effet de la pollution.

Le bruit… ennemi mal connu

La pollution sonore est elle aussi néfaste pour la santé. Dans les grandes villes où le bruit est constant, il est difficile de s’en rendre compte mais il faut en prendre conscience. Bruit du trafic routier, activités nocturnes festives, passage aérien, travaux… les oreilles sont soumises à rude épreuve. Et nous produisons aussi notre propre pollution sonore : le son poussé à fond lors d’un concert ou dans un casque par exemple.

Résultats : baisse des capacités auditives, mauvaise qualité de sommeil, baisse de la concentration… le bruit est nocif.  Heureusement, des solutions existent : les bouchons d’oreille et les casques anti-bruit sont préconisés lors d’exposition temporaire à des bruits forts. En cas de bruit constant, il faut envisager des travaux d’isolation phonique de son habitation ou de son lieu de travail.

Le stress encore et toujours

Le stress se définit comme une réponse de l’organisme dû à des pressions et des contraintes extérieures. Dommage de commencer l’année sous pression ! Il est possible de prendre les devants et de rester zen. Pour cela, les techniques de respiration par le ventre font des miracles. A pratiquer seul ou dans des cours de yoga ou de sophrologie.

Important, avoir conscience qu’on ne peut pas être superwoman tous les jours, connaître ses limites et ne pas hésiter à les exprimer auprès des autres afin de ne pas créer d’attentes insurmontables.

La phytothérapie peut aussi réguler le niveau de stress, notamment le ginseng et la passiflore. Mais il est important de prendre conseil auprès de son pharmacien car il existe des contre-indications, même avec la médecine douce.

Lire aussi