Comprendre et éviter les perturbateurs endocriniens Pesticides des villes et pesticides des champs : gare aux risques sanitaires

Les pesticides répandus sur les
cultures présentent un risque
pour notre santé.
© Ewald Fröch - Fotolia.com

A la ville comme à la campagne, les pesticides utilisés présentent des risques pour notre santé. Quelles pratiques adopter pour limiter leur présence ?

Les pesticides largement utilisés dans les champs contaminent fruits, légumes et environnement. Il a ainsi été observé que les cheveux des enfants (plus proches du sol que les adultes) contenaient en moyenne 21 substances pesticides différentes.

Au niveau domestique, les pesticides vaporisés dans les jardins, les insecticides de certains produits anti poux, les produits antipuces pour chiens et chats mais aussi les insecticides domestiques contre les moustiques ou les rampants remplissent nos jardins et nos maisons. Ici encore, leur rôle suspecté sur la stérilité, sur des malformations des organes génitaux des nouveau-nés mais aussi sur le développement du système nerveux a de quoi susciter de vives interrogations. Alors qu’en 2008 le Grenelle de l’environnement prévoyait de réduire de moitié l’utilisation des pesticides d’ici 2018, le Ministère de l’agriculture reconnaît que "le recours aux produits phytosanitaires a augmenté de 5 % en moyenne entre 2009 et 2013 et de 9,2 % entre 2012 et 2013."

  • Conseils : préférez les fruits et légumes biologiques qui ne font pas appel à l’utilisation des pesticides. Choisissez des shampoings anti poux sans insecticides et pour vous débarrasser des insectes incommodants, optez pour des solutions naturelles (citronnelle, huiles essentielles de lavande, de menthe…).
  • Consultez le petit guide santé du Bio-jardinage et de la Bio-alimentation

Sommaire