Le MERS-coronavirus inquiète la Corée du Sud

Depuis le 20 mai, une épidémie de MERS-coronavirus touche la Corée du Sud. En 15 jours, 95 cas sont survenus, causant une vive inquiétude auprès des autorités.

Le MERS-coronavirus inquiète la Corée du Sud
© fotoliaxrender

Sept morts, 95 malades et près de 2 900 personnes en quarantaine : voici l’inquiétant constat annoncé ce matin par le gouvernement sud-coréen quant aux cas de MERS-coronavirus dans ce pays. Ce weekend, 23 nouveaux cas ont ainsi été découverts. Pour l’instant l’épidémie reste conscrite dans les hôpitaux accueillants les patients atteints par de ce syndrome respiratoire létal. Fait inquiétant : son haut taux de mortalité. En effet, selon le site internet de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), plus d’un malade sur trois en décède.

Fièvre, toux, et essoufflement. Le MERS-coronavirus appartient à la famille des coronavirus, qui regroupe plusieurs virus provoquant des maladies variées, du simple rhume au syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Le MERS-coronavirus a été détecté pour la première fois en 2012 en Arabie Saoudite et provoque fièvre, toux, difficultés respiratoires. Il peut s’accompagner d’une pneumonie et de diarrhées. La période d’incubation est de 10 à 14 jours. Actuellement, il n’existe pas de traitement approprié mais l'OMS précise que "le virus ne semble pas passer facilement d’une personne à l’autre à moins qu’il y ait un contact proche, comme cela se produit lorsqu’on délivre des soins à un patient sans porter de protections."

Limiter la propagation. Le virus, détecté pour la première fois en 2012 en Arabie Saoudite, est à l'origine d'une épidémie qui a contaminé plus de 950 personnes dans ce pays. Un patient "zéro" aurait ainsi ramené la maladie du Moyen-Orient en Corée du Sud au début du mois de mai. Les autorités sud-coréennes engagent actuellement une large campagne de sensibilisation pour limiter la propagation de la maladie : surveillance des mouvements des personnes placées en quarantaine via leur téléphone portable, annulations massives de voyages scolaires, d’évènements publics ou encore manifestations sportives. De même, près de 2 200 établissements scolaires ont été fermés à travers tout le pays pour répondre à l’inquiétude des parents. Selon le dernier bulletin d’information de l’OMS publié le 1er juin 2015, 1 154 cas d’infection par le MERS-coronavirus ont été confirmés à l’échelle mondiale, dont au moins 434 mortels.

Lire aussi