LMDE : les étudiants seront affiliés à l’Assurance Maladie dès la rentrée 2015

C’est l’Assurance Maladie qui gèrera dorénavant la sécurité sociale des étudiants affiliés à la LMDE. Après des années de déboires, cette nouvelle organisation devrait leur assurer un service de qualité.

LMDE : les étudiants seront affiliés à l’Assurance Maladie dès la rentrée 2015
© Fotolia

Jusqu’à maintenant, les étudiants affiliés à la première mutuelle de France, la LMDE, bénéficiaient d’un régime propre d’affiliation, assurant à la fois le régime santé de base et la mutuelle. A partir du 1er octobre 2015, ils seront affiliés au régime général de la Sécurité Sociale.

Pourquoi ce changement ? La LMDE, la première mutuelle étudiante de France, crée en 2000 après le scandale de la Mnef, avait été mise sous tutelle en février dernier pour cause de déficit. Lors d’une Assemblée générale début mai, elle avait donc adopté un plan de reprise, prévoyant l’adossement de la LMDE au régime général de l’Assurance Maladie.

Que prévoit la nouvelle organisation pour les étudiants ? L’accord conclu entre la LMDE et la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) prévoit que la LMDE conserve la maîtrise de l’affiliation des étudiants (elle restera donc leur interlocuteur privilégié au moment de l’inscription sur les campus universitaires). L’Assurance maladie, assurera, pour sa part, la gestion directe de tout le reste, de l’ouverture des droits jusqu’aux versements des prestations, en passant par le suivi de la carte Vitale ou la relation client.

Vers une meilleure prise en charge de la santé des étudiants. L’enjeu de cette nouvelle organisation, c’est d’améliorer rapidement la gestion de la couverture santé des étudiants, déjà adhérents (ou allant adhérer) à la LMDE, ainsi que la qualité de leur prise en charge. Et pour cause : celle-ci s’est terriblement dégradée ces dernières années. En témoignent de nombreux rappels à l'ordre, émanant de la Cour des comptes, de l’UFC-Que Choisir mais aussi plus récemment du Défenseur des droits. Il y a quelques semaines, un rapport accablant de ce dernier, pointait ainsi de graves défaillances et dysfonctionnements dans la gestion de la LMDE. En somme, il montrait que l’accès aux soins de dizaines de milliers de jeunes était menacé. Ainsi, 57 % des étudiants signalaient avoir attendu six mois à un an avant d’être remboursés. Mais le plus préoccupant, c’est que certains jeunes en théorie pris en charge à 100%, en raison d'une affection de longue durée (ALD) nécessitant des traitements coûteux, connaissaient eux aussi des difficultés de prise en charge. Parfois même, ils bénéficieraient d'une affiliation classique, au lieu du 100 %.

Afin d’améliorer la gestion de la sécurité sociale des 920 000 étudiants affiliés à la LMDE, l’Assurance maladie s’engage donc à proposer un service de qualité. "L’Assurance Maladie s’engage à ce que les étudiants accèdent dès la prochaine rentrée à une prise en charge plus simple, plus rapide et plus efficace, a affirmé jeudi Nicolas Revel, directeur de la Caisse nationale d’Assurance Maladie. Cette qualité de service est celle que nous déployons pour nos 52 millions d’assurés ; elle s’impose d’autant plus pour les étudiants dont 50% vivent avec moins de 600 euros par mois". Concrètement, l'Assurance maladie s'engage à rembourser les étudiants en moins de 7 jours avec la carte Vitale, à faciliter les échanges par email et téléphone, à leur donner accès à un compte ameli, ou encore à mettre en place une cellule de conciliation pour les traitements des situations les plus complexes, y compris les réclamations antérieures au 1er octobre 2015. 

Lire aussi