Pesticides : quelle exposition à la maison ?

L'Agence nationale de sécurité sanitaire et de l'alimentation (Anses) lance une première étude auprès de 1500 foyers français pour évaluer l'exposition domestique aux pesticides.

Pesticides : quelle exposition à la maison ?
© Maridav - Fotolia.com

Peut-être faites-vous partie des 1500 foyers tirés au sort pour participer à l'étude Pesti'home. Votre mission, si vous l'acceptez : recenser avec un enquêteur les produits pesticides que vous utilisez à votre domicile et décrire votre manière de les utiliser. Cette étude scientifique, lancée le 3 juillet par l'Agence nationale de sécurité sanitaire et de l'alimentation (Anses), est déterminante pour estimer l'exposition des Français aux pesticides. Ces données viendront ainsi compléter les études déjà existantes sur les expositions via l'alimentation, ainsi que celles liées aux utilisations professionnelles, dans le domaine agricole notamment.

Quels produits domestiques contiennent des pesticides ? Le mot "pesticide" vient de l'anglais "pest" qui signifie "ravageur". Il désigne un ensemble de substances visant à détruire, contrôler ou repousser les organismes nuisibles. Sont concernés pas l'étude Pesti'Home :
- les insecticides qui luttent contre les insectes volants (moustiques, mouches...), les insectes rampants (souris, rats, etc.), les parasites du bois, les acariens de poussières domestiques, les parasites des animaux domestiques (puces, tiques, etc.) et les poux.
- les pesticides qui traitent les plantes d'intérieur et d'extérieur contre les insectes (insecticides), les champignons (fongicides) et autres maladies.
-les pesticides qui débarrassent les jardins et autres espaces extérieurs (potagers, balcons, piscines, etc.) des mousses, des lichens, les mauvaises herbes, etc.
-les répulsifs anti-moustiques à appliquer sur les textiles et la peau.
-les textiles traités contre les acariens (oreillers, couettes, tapis, etc.).

On connait déjà les effets néfastes des pesticides dans le cadre de l'exposition professionnelle (agriculteurs, ouvriers d'usines de production, etc.) ainsi que via l'alimentation. Reste à savoir ce que nous réservent les pesticides qui nous entourent. Les résultats de l'étude seront publiés par l'Anses courant 2015.

Lire aussi