La vitamine D : à tout âge et en toute saison ! Jeunes : les filles plus carencées que les garçons

l'exposition au soleil permet aux enfants une croissance avec des os solides où
L'exposition au soleil permet aux enfants une croissance avec des os solides où le calcium se fixe durablement. © BlueOrange Studio - Fotolia.com

"La vitamine D est nécessaire à tous, s'exclame le Dr Brigitte Houssin ! Elle est utile à tous les âges même si son rôle varie avec le temps."

Près d'un milliard de personnes dans le monde seraient carencées en vitamine D et auraient besoin d'un apport complémentaire. A tout âge, la vitamine D est importante. 

Prévenir le rachitisme

Les bébés doivent prendre des compléments en vitamine D dès la naissance (jusqu'à 18 mois-2 ans) afin de prévenir le rachitisme. Il s'agit d'une maladie de la croissance et de la formation des os. Elle est d'autant plus grave chez les enfants en bas âge car ils ont une croissance très active. Les dosages sont très précis et doivent être déterminés par le médecin en fonction de l'âge, du poids, de l'ensoleillement et du mode de vie auquel les enfants sont soumis. Le lait maternel contient naturellement de la vitamine D, mais il existe aussi des laits infantiles enrichis. "La supplémentation ne devrait pas s'arrêter au bout de 3 ans puisque la croissance se poursuit", ajoute le Dr Houssin.

Pour une croissance osseuse plus solide

Lorsqu'on sait que le pic de masse osseuse est atteint vers l'âge de 25 ans et qu'il décroît ensuite régulièrement jusqu'à la fin de la vie, on comprend l'importance de le faire monter le plus haut possible pendant l'enfance et l'adolescence. La vitamine D permet une meilleure absorption du calcium par l'os et donc une augmentation de sa solidité, d'où l'intérêt de s'assurer que les enfants et adolescents ne sont pas carencés en vitamine D et, si c'est le cas, de les inciter à être plus souvent dehors ou si besoin de compenser avec des apports complémentaires. Une supplémentation en vitamine D permet aussi de diminuer le risque de fracture pendant la croissance.

Mais ce n'est pas tout, la vitamine D a aussi un effet préventif puisqu'elle réduit le risque de développer un diabète de type 1. Par ailleurs, les enfants asthmatiques qui ont un taux bas de vitamine D sont plus souvent hospitalisés et ont plus recours aux médicaments pour soigner leur asthme que les enfants avec un taux normal de vitamine D.

Adolescents et jeunes femmes

Les jeunes femmes passent moins de temps au soleil que les jeunes hommes selon les études. Elles souffrent souvent d'une carence en vitamine D, et le plus souvent sans le savoir, même en plein été. Sans parler de leur consommation de produits laitiers et de fromages parfois faibles en raison de toutes sortes de régimes qui réduisent l'apport en calcium. Le plus souvent, elles découvrent leur carence en vitamine D lors d'une prise de sang prescrite pour une fatigue extrême ou d'autres symptômes récurrents.

 C'est d'autant plus gênant qu'elles seront, avec l'âge, plus sensibles à la perte osseuse à cause de la ménopause. Il est donc important d'encourager les jeunes adultes à se découvrir les bras et les jambes et à aller régulièrement au soleil tout en se protégeant systématiquement des risques de cancers de la peau (crème solaire, t-shirt...) en cas d'exposition prolongée.  

Sommaire