Anticiper la survenue d'un AVC grâce à la télémédecine

electrocardiogramme.
Electrocardiogramme. © Syda Productions - Fotolia.com

La télémédecine ouvre des perspectives, en particulier dans les zones rurales pour faciliter l'accès aux soins. Une étude menée dans le Limousin a évalué l'intérêt de diagnostiquer une fibrillation auriculaire, trouble du rythme cardiaque le plus fréquent et cause majeure de survenue d'accident vasculaire cérébral (AVC). Aussi, les patients de l'étude ont été équipés de holters portatifs munis d'électrodes et générant des électrocardiogrammes. L'équipe médicale est alertée en cas de fibrillation auriculaire. Dans les heures qui suivent, les médecins peuvent prescrire si besoin en ambulatoire un traitement anti-coagulant. Et ainsi réduire le risque d'AVC.