Sclérose en plaques : déprogrammer le système immunitaire, c'est possible

ddd
ddd © dd

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune, qui se caractérise par l'attaque des cellules immunitaires contre la myéline (gaine qui entoure le cerveau et la moelle épinière). Comme celle-ci permet la circulation des messages chimiques nécessaires aux grandes fonctions (marche, sommeil, élocution et l'apprentissage), son altération entraîne divers symptômes neurologiques, allant de légers engourdissements à la paralysie.
Au début de juin de cette année, une équipe internationale de chercheurs, des centres hospitaliers universitaires de Hambourg et de Zürick, a publié les résultats d'un essai clinique sur une méthode de reprogrammation des cellules immunitaires. L'idée : faire en sorte qu'elles ne s'attaquent plus à la myéline. Les résultats confirment l'efficacité à long terme de ce traitement chez les personnes atteintes de sclérose en plaques.