10 examens clé pour une année santé Chez le rhumato, pour garder un squelette d'athlète

le rhumatologue peut vérifier la position de vos douleurs pour établir son
Le rhumatologue peut vérifier la position de vos douleurs pour établir son diagnostic. © free photo - Fotolia

Sauf accident de la vie ou maladie particulière, la consultation chez le rhumatologue est souvent celle du vieillissement du corps. Sollicités au quotidien pour les moindres faits et gestes, nos os, nos articulations mais aussi nos muscles et nos tendons finissent par se fatiguer. Entraînant des douleurs pas forcément graves mais souvent bien gênantes au quotidien. C'est alors qu'intervient le rhumatologue. Mieux vaut d'abord passer par le généraliste, qui déterminera s'il est temps de consulter un spécialiste. Parmi les pathologies qui relèvent de la rhumatologie, on retrouve la célèbre arthrose, l'ostéoporose ou encore la polyarthrite rhumatoïde.

 Quelle que soit votre maladie, la première consultation chez un rhumatologue se déroule toujours selon le même schéma. Il vous demandera d'abord de répondre à un questionnaire. Vous devrez notamment mentionner d'éventuels antécédents familiaux de maladies articulaires ou des os. Avant la consultation, n'oubliez donc pas de revoir votre arbre généalogique. Ayez également en tête la liste des médicaments que vous prenez et n'oubliez pas d'amener les radios ou résultats d'examens que vous auriez déjà effectués par le passé.

 Lorsque votre pathologie est douloureuse, le médecin vous demandera de "noter" l'intensité de votre douleur sur une échelle de 1 à 10. En effet, dans beaucoup de maladies liées au squelette, on traite en premier lieu la douleur, parce qu'elle peut être si intense qu'elle handicape sa victime au quotidien.

 Le diagnostic et le suivi de l'ostéoporose font partie des grandes préoccupations des rhumatologues. Dans cette maladie, la qualité du tissu osseux se dégrade et les os se cassent plus facilement. L'ostéoporose est particulièrement fréquente chez les femmes ménopausées. Un examen permet de mesurer cette qualité de l'os : c'est l'ostéodensitométrie. Il s'agit d'une procédure totalement indolore qui dure 10 à 20 minutes. En diffusant des rayons X à très faible dose (beaucoup moins que pour une radiographie par exemple), l'ostéodensitomètre mesure la densité minérale osseuse. Le rhumatologue compare alors les chiffres obtenus, à une classification diagnostique établie par l'Organisation mondiale de la santé.

 L'autre examen classique prescrit par le rhumatologue, c'est la radiographie de la partie du corps qui souffre. Elle est encore ce qu'il y a de plus fiable pour constater ce qui se passe au niveau d'un os ou d'une articulation.

Sommaire