10 examens clé pour une année santé Chez le dermato, pour dépister les mélanomes

La visite annuelle chez le dermatologue est également un incontournable, surtout si vous avez la peau sensible au soleil. On l'a suffisamment répété pour que ça soit rentré : le soleil, c'est bien agréable, mais en excès, c'est mauvais pour la peau. D'abord, parce que ça la fait vieillir prématurément. Ensuite, parce que les ultra-violets peuvent déclencher des lésions cancéreuses de la peau. En général, elles se développent au niveau des grains de beauté, ces petites taches noires que nous avons tous sur la peau, en plus ou moins grande quantité.

Lorsque ces mélanomes se développent, il faut procéder à l'ablation du grain de beauté ainsi que d'une zone plus ou moins large autour, pour circonscrire le cancer. 8 000 nouveaux cas de mélanomes sont découverts chaque année.

Plus ces lésions sont repérées précocement, plus les chances de s'en sortir sans aucune séquelle sont élevées. C'est pourquoi des Journées nationales de dépistage du cancer de la peau sont organisées chaque année. Les consultations organisées dans toute la France y sont gratuites.

Lors de ce contrôle de routine, le dermato vérifiera si ces grains de beauté :

 Changent de forme ou de texture
 Changent de couleur ou prennent des teintes multiples
 Ont une bordure qui devient irrégulière
 Grossissent rapidement
 Saignent, brûlent, démangent ou sont douloureux

Si un grain de beauté est douteux, le dermato l'enlèvera sûrement pour le faire analyser. L'opération est totalement bénigne : elle se déroule la plupart du temps sous anesthésie locale et dure quelques minutes. Vous ressortirez avec un pansement à conserver pendant plusieurs jours, pour laisser le temps à la peau de cicatriser. Le médecin peut décider de procéder à l'ablation de grains de beauté dont il sait qu'ils ne sont pour l'instant pas cancéreux, mais qui doivent être surveillés et sont mal placés pour être auto-examinés régulièrement. Ainsi, si une lésion dans le dos est susceptible de se transformer, mieux vaut peut être l'enlever avant que ne survienne un problème.

Le dermatologue en profitera pour vous donner quelques conseils de prévention. La mesure la plus efficace consiste à fuir le soleil autant que possible. Si c'est au-dessus de vos forces, il vous conseillera de conserver des vêtements, protecteurs des UV ou, le cas échéant, de vous enduire de crème solaire. Attention, selon la clarté de votre peau, il vous faudra utiliser un indice de protection plus ou moins élevé. Dans tous les cas, fuyez le soleil aux heures où il tape le plus, entre midi et 16 h.

Sommaire