Un nouveau site d'informations sur l'IVG

Où réaliser une interruption volontaire de grossesse en Ile-de-France ? Quelles sont les différentes méthodes pour interrompre ma grossesse ? A qui puis-je m'adresser près de chez moi ? Voici le type de questions auxquelles le site Web "ivglesadresses.org" a pour objectif de répondre.

Un nouveau site d'informations sur l'IVG
© WavebreakMediaMicro - Fotolia

Alors que les sites Internet anti-interruptions volontaires de grossesse (IVG) fleurissent, un nouveau portail d'informations vient d'être lancé. A partir du 7 mars, les Franciliennes pourront trouver en ligne la liste des établissements pratiquant une interruption volontaire de grossesse (IVG).

Le site internet ivglesadresses.org répertorie les coordonnées des structures qui réalisent une IVG en Ile-de-France en fonction des méthodes possibles, médicamenteuse ou chirurgicale. Il a été réalisé à l'initiative du REVHO, un réseau entre la ville et l'hôpital pour l'orthogénie, qui réunit médecins, centres de santé et centres de planification familiale, financé par l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France

Pour que cette initiative ne reste pas régionale, le ministère des Droits des femmes envisage de créer un site internet et un numéro de téléphone officiels sur l'avortement pour pallier le manque d'informations fiables disponibles sur le sujet, a annoncé à l'AFP la ministre Najat Vallaud-Belkacem.

Certains sites sont "extrêmement trompeurs", a estimé la ministre lors d'un entretien avec l'AFP. Le site "www.ivg.net", par exemple, se présente sur sa page d'accueil comme "centre national d'écoute anonyme et gratuit" et comme "centre de documentation médicale sur l'avortement". Il propose un numéro vert d'écoute. Pourtant, rien d'officiel derrière ce site mais une association. Et sur le site, on trouve presque exclusivement des témoignages négatifs sur l'avortement ou des études sur les "troubles psychologiques" liés à celui-ci.

La question qui se pose est celle du référencement" des sites, a poursuivi Mme Vallaud-Belkacem, estimant qu'il faut trouver "comment soutenir d'autres sites plus respectueux de ce droit fondamental" qu'est l'avortement, légal depuis 1975.

L'avortement est selon la loi accessible à toute femme désireuse d'interrompre sa grossesse avant la fin de la douzième semaine de grossesse. Près de 4 femmes sur 10 auront recours à une IVG au moins une fois dans leur vie