Cancer de la prostate : bientôt un test pour déterminer les risques

Une équipe de chercheurs américains et suédois vient d'établir que certaines mutations génétiques augmenteraient nettement les risques de développer un cancer de la prostate. Les résultats de cette étude, publiés dans le New England Journal of Medicine, permettront de mettre en place un test pour déterminer si l'on est plus « à risque » que la moyenne ou non. Une simple prise de sang suffira. Pour l'heure, seul le dosage de PSA, marqueur biologique de la tumeur cancéreuse de la prostate, permet de diagnostiquer la maladie, mais seulement une fois qu'elle est installée. Chaque année en France, 10 000 hommes meurent des suites d'un cancer de la prostate, tandis que 50 000 nouveaux cas sont diagnostiqués. Lire également notre dossier Tout ce qu'il faut savoir sur la prostate.