Vos trucs pour lutter contre les désagréments de règles

Crampes abdominales, maux de tête et pertes abondantes sont le lot de certaines femmes pendant leurs règles. Les lectrices partagent les solutions qui leur ont permis de trouver un soulagement.

Guylaine : "Une semaine avant mes règles, j'ai faim en permanence, je suis fatiguée, j'ai le ventre et les fesses gonflés, les seins douloureux et une humeur en dents de scie. Aussitôt les règles arrivées, je recommence à me sentir bien. Une libération. Je dois dire qu'elles sont de plus en plus faibles grâce au stérilet hormonal Mirena. Finies, de plus, les douleurs extrêmes et que je croyais incontournables."

 

Isabelle : "Antadys. Mais c'est seulement sur ordonnance. Le top du top pour les règles douloureuses en ce qui me concerne ! Fait effet admirablement bien au bout de 15 min maxi (plus rien du tout) et je n'en prends que 2 par jour (en fait c'est un véritable petit miracle que m'avait conseillé une ancienne collègue, également dévastée par ces douleurs). Alors qu'avec certains autres médicaments on tend un peu le dos car de petites douleurs sont toujours là et on guette la prochaine prise..."


Se chouchouter


Agathe : "Je n'aime pas les médicaments, donc je n'en prends pas. D'autant plus depuis quelques mois, où j'écoute mon corps et j'essaie d'aller dans son sens.
 Pour le stress : j'essaie de m'organiser les jours précédents pour ne pas être en speed le moment venu, j'essaie au max d'éviter les sources de conflit.

 Maux de tête, fatigue : au boulot, je prends des pauses, je bois de l'eau, je respire, je me masse les tempes. Puis quand je rentre, je m'allonge, avec un bouquin et de la musique douce, un gant froid sur le front si besoin... Et si je suis fatiguée, tout simplement je me couche tôt !

 En général : je mange des fruits et je fais des activités qui me font du bien. Je sens que si je fais du bien à mon corps, il me le rend bien et atténue les douleurs.
 Vu que selon les mois, les symptômes varient, j'essaie aussi de réfléchir sur la question "Pourquoi ce mois-ci est-il plus douloureux pour moi d'être une femme? "

 

Valéria : "Je reste au chaud et au calme si possible. Je me repose, me chouchoute. Question médicaments, je prends du paracétamol et je consulte une étiopathe (discipline proche de l'ostéopathie). Par des manipulations externes sur le ventre et les ovaires, les cycles deviennent plus courts et moins douloureux."

 

Cinthia : "Les cachets pour les douleurs et la fameuse bouillote chaude sur le ventre. Et repos dès qu'on peut. C'est peut-être une idée, mais j'ai l'impression que manger moins sucré une semaine avant les règles m'aide parfois à avoir moins mal et moins de maux de tête, à voir! En tout cas c'est un avantage pour la ligne, c'est déjà ça !"

Huile d'onagre

 

Fabienne : "Suite à de fortes douleurs à un sein, je suis passée sous Lutéran puis sous Lutényl (ce sont des traitements hormonaux mais que mon médecin me prescrit comme contraceptif). Depuis, j'ai mes règles 2-3 fois par an et même ces jours-là, je les sens à peine et rien ne m'indique qu'elles vont arriver."

Peggy
 : "J'essaie d'arriver zen à la période des règles car je me suis aperçue que ça a une influence sur les douleurs. Sinon, le matin même un bain chaud avec de la mousse pour un bon moment détente. Si je n'ai pas pu le faire, il reste un bon bouquin, la bouillote sur le ventre. Les 2 premiers jours je vis dans mon monde en attendant que cela passe."

 

Carole : "Pour minimiser les effets de ce fameux syndrome menstruel, je prends tous les jours deux gélules d'huile d'onagre et de bourache.... Et comme la plupart d'entre nous, j'ai Antadys."

 

Viviane : "Je me sens beaucoup mieux depuis que j'utilise des huiles essentielles comme l'ylang ylang en diffuseur vapeur, la verveine, le lavandin. Je ne le fais pas tout le temps car c'est un principe actif et il ne faut pas en abuser."

 

Aun : "Je prends un thé chaud, des pilules d'ibuprofène ou de paracétamol mais en majorité je me contente du thé (piment vert bouilli pas trop sucré). Cela paraît incroyable mais c'est vrai. Il faut le boire chaud. Je n'aime pas vraiment les pilules, sauf quand la douleur persiste."

 

Emmanuelle : "Je prends des granules homéopathiques, Ignata amara et sépia, pour limiter la mauvaise humeur et diminuer la sensation d'avoir un ventre gonflé. J'essaie de prendre soin de ma peau en utilisant des crèmes matifiantes qui empêchent de briller."