Sida : un nouvel espoir avec l'anneau vaginal

Des scientifiques sud-africains testent un nouveau produit, un anneau vaginal qui libère des antirétroviraux. Une nouvelle arme contre le Sida qui suscite un nouvel espoir.

Sida : un nouvel espoir avec l'anneau vaginal
© AFP

Dans un pays qui compte plus de 5 millions de personnes infectées par le virus du sida, les nouveaux tests entamés par les chercheurs sud-africains sont source d'espoir pour le pays comme pour la communauté scientifique internationale qui s'intéresse de près à ce nouveau moyen de prévention. Le principe de l'anneau est simple : une fois positionné, il libère des antirétroviraux pendant un mois, ce qui limiterait considérablement les risques de contamination en cas de contact avec un homme séropositif.

Les femmes sud-africaines sont souvent confrontées au refus de leur partenaires d'utiliser un préservatif. L'anneau pourrait être une solution alternative pour des millions de personnes. Il est encore trop tôt pour savoir si le produit est réellement efficace. Pour l'instant, il est expérimenté sur 280 femmes volontaires et en bonne santé, jusqu'en 2015. Si les essais sont concluants, l'anneau devrait être commercialisé d'ici 5 à 10 ans