Faire l'amour, c'est bon pour la santé ! Les éjaculations répétées auraient une action protectrice sur la prostate

Chez l'homme aussi, faire l'amour souvent, aurait un effet protecteur sur le cancer de la prostate.

En fait, ce sont les éjaculations répétées régulièrement qui auraient une action protectrice sur la prostate et limiteraient le risque de développer un cancer. A condition d'être assidu : selon une étude américaine menée sur 3 000 hommes, le risque de développer un cancer serait diminué à partir de 12 éjaculations par mois, avec un top à 21 éjaculations par mois !

 En conclusion : plus les rapports sont fréquents et moins on s'expose au risque de cancer de la prostate.

Reste que le cancer de la prostate augmente avec l'âge (à 80 ans, 8 hommes sur 10 sont porteurs de cellules cancéreuses prostatiques) et que l'âge n'est pas vraiment compatible avec une vie sexuelle aussi intense.

Le cancer de la prostate est aujourd'hui le cancer le plus fréquent, 2e cause de mortalité (après le cancer du poumon) chez l'homme. La première prévention consiste à se faire dépister précocement, à partir de 50 ans et idéalement une fois par an. L'examen peut être réalisé par un médecin généraliste, il suffit donc de profiter d'une consultation pour lui demander de vérifier l'état de la prostate.

Sommaire