Quand consulter un sexologue? Un sexologue ne doit jamais provoquer d'excitation sexuelle chez son patient

le médecin doit toujours expliquer avant pourquoi et comment il va faire cet
Le médecin doit toujours expliquer avant pourquoi et comment il va faire cet examen et demander l'autorisation à son patient. © iStockphoto-Thinkstock

Eh oui, comme dans toute profession médicale (ou para-médicale) non règlementée, il y a souvent des abus... N'importe qui pouvant s'auto-proclamer sexologue, sans même avoir de diplôme. C'est donc bien cela qu'il faut vérifier et ne pas hésiter à le demander lorsque vous prenez rendez-vous.  

Par ailleurs, il faut savoir que le sexologue n'a pas tous les droits en ce qui concerne votre intimité. Notamment, un sexologue ne doit jamais provoquer d'excitation sexuelle chez son patient, ni avoir de relations sexuelles avec lui.

De plus, les examens cliniques ne peuvent être pratiqués que par les professionnels médecins, donc pas par les psychologues par exemple.  

Et même lorsque c'est un médecin qui vous examine, vous êtes en droit de refuser. "Le médecin doit toujours expliquer avant pourquoi et comment il va faire cet examen et demander l'autorisation à son patient. Si vous n'avez pas envie, il ne faut pas vous sentir obligé", insiste le Dr Solano.  

Enfin, il faut savoir que les sexologues sont soumis au secret professionnel. 

Sommaire