Ovaires polykystiques : quelles solutions ? Attention aux risques cardiovasculaires

une perte de poids peut aider à la femme à ovuler naturellement, sans prise de
Une perte de poids peut aider à la femme à ovuler naturellement, sans prise de médicaments. © JPC-PROD - Fotolia

Si le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) peut avoir des conséquences sur la fertilité des femmes, il peut également être à l'origine d'autres problèmes.

Lorsque le SOPK est sévère, il peut être à l'origine de nombreux troubles métaboliques : intolérance aux hydrates de carbone pouvant aboutir à un diabète, déséquilibre du bilan lipidique (mauvais cholestérol notamment) mais aussi risques cardiovasculaires.

La prise de poids et le surpoids peuvent aggraver un SOPK. Certaines femmes ayant un SOPK ont d'ailleurs malheureusement souvent tendance à prendre facilement du poids.

"Mais ce n'est pas irrémédiable et une perte de poids peut inverser les symptômes : la perte de 5 % du poids total permet un retour de l'ovulation dans une majorité des cas !", conclut la gynécologue. 

 N'hésitez pas à consulter votre gynécologue si vous n'arrivez pas à mettre une grossesse en route : des solutions existent.

Sommaire