Ovaires polykystiques : quelles solutions ? Des symptômes, des analyses sanguines et une échographie

pour le diagnostic, il est utile de connaître la durée des cycles sans
Pour le diagnostic, il est utile de connaître la durée des cycles sans contraception hormonale. ©  a_korn - Fotolia

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) se diagnostique en éliminant toutes les autres pathologies qui pourraient entraîner les mêmes symptômes, par exemple un dérèglement hormonal.

Les signes qui amènent le médecin ou le gynécologue à suspecter un SOPK sont :

- des troubles du cycle menstruel (des cycles de plus de 35 jours voire parfois l'absence de règles sans traitement, sans contraception hormonale),

- une hyperandrogénie (il y a une trop forte sécrétion d'hormones masculines qui est confirmée par prise de sang, pouvant entraîner l'apparition de pilosité à des endroits normalement masculins, comme la poitrine ou le nombril par exemple, mais également une acné importante)

- ainsi qu'un bilan échographique indiquant des ovaires riches en follicules, de différentes tailles.

"Si une femme se présente avec deux de ces trois signes, on peut parler de syndrome des ovaires polykystiques après avoir fait un bilan éliminant les autres causes de troubles du cycle et/ou d'hyperandrogénie", explique le Dr Gronier.

Lors d'un simple contrôle

"Parfois nous ne posons le diagnostic que lorsque les femmes viennent consulter pour un désir de grossesse, le trouble du cycle n'ayant pas été exploré avant. Les symptômes du SOPK sont très variables d'une femme à l'autre, chez certaines femmes, seules les analyses sanguines et l'échographie confirmeront le SOPK, sans que la femme n'ait d'hyperpilosité ou de troubles du cycle, par exemple", précise l'experte.

Le diagnostic s'effectue via les signes cliniques mais peut également être suspecté lors d'une échographie réalisée pour d'autres problèmes. L'échographie montre des ovaires plurifolliculaires, riches en follicules. Le Dr Gronier rassure : "J'ai tendance à dire aux femmes qu'il vaut mieux des ovaires riches que pauvres ! Dans la vie d'une femme, les symptômes peuvent varier. Les symptômes peuvent se révéler ou s'aggraver après une prise de poids importante."

Sommaire