50 % des morts maternelles sont évitables

L'Institut de veille sanitaire (InVs) et l'Inserm viennent de rendre un rapport nommé "La mortalité maternelle en France : bilan 2001-2006". On apprend dans ce rapport que la mortalité maternelle en France est de 9,6 pour 100 000 naissances. En 2008 en France, le nombre de naissances était de 834 000, la mortalité maternelle représente donc environ 80 femmes décédées pour l'année 2008.La moitié de ces décès est évitable car le plus souvent ce sont des mesures thérapeutiques inappropriées qui sont en cause. La mortalité maternelle s'élève avec l'âge de la femme. L'âge moyen des femmes décédées de mort maternelle est de 33,3 ans mais le risque est trois fois plus élevée à 35-39 ans qu'à 20-24 ans, huit fois plus à 40-44 ans et trente fois plus au-delà de 45 ans.Ce sont les départements d'outre-mer (DOM) et l'Ile-de-France qui sont les plus touchés. 
La mortalité maternelle est trois fois plus fréquente que la moyenne dans les DOM et 30 % supérieure en Ile-de-France.Parmi ces décès, une quart se produisent pendant la grossesse dont environ 10 % avant 22 semaines de grossesse. Un tiers survient dans les 24 heures qui suivent la naissance et un autre tiers, entre les 24 heures qui suivent la grossesse et les 42 jours suivants. Les causes directes les plus fréquentes relevées sont des hémorragies (25 %), des embolies amniotique (12 %) ainsi que des complications diverses. 

Source : Inserm/Invs