Le don de gamètes : comment ça se passe ? Sans volontaire, pas de dons

un suivi psychologique est proposé aux donneurs et aux receveurs.
Un suivi psychologique est proposé aux donneurs et aux receveurs. © Digital Vision / Thomas Northout / Thinkstock

Le don de gamètes est un acte volontaire. Cela signifie concrètement que personne ne peut faire un don sous la contrainte ou pour une obligation, même médicale. Le don est un acte généreux et altruiste qui a pour unique but de permettre à des couples infertiles d'avoir un enfant.

A tout moment de la procédure du don, le donneur ou la donneuse peut interrompre son déroulement et refuser sa poursuite. En France, l'acte de don est volontaire du début à la fin du processus.

L'entretien psychologique systématique avant le don permet aux médecins mais aussi aux donneurs de prendre conscience du pourquoi de leur acte, aussi généreux semble-t-il. A l'issue de cet entretien, les médecins décideront si oui ou non le don est accepté et, de même, le donneur ou la donneuse pourra décider d'annuler le don après cette réflexion.

Sommaire