Le don de gamètes : comment ça se passe ? Etre en âge de procréer pour bénéficier d'un don

en france, le don de gamètes est réservé aux couples hétérosexuels.
En France, le don de gamètes est réservé aux couples hétérosexuels. © Creatas / Thinkstock

En France, pour bénéficier d'un don de gamètes, le couple receveur doit être hétérosexuel, marié ou en couple (les deux ans minimum de vie commune ne sont plus obligatoires depuis la révision de la loi en 2011) et être en âge de procréer.

 Le don de sperme est proposé aux couples dont l'homme n'a pas de spermatozoïdes, a des spermatozoïdes qui ont des anomalies ou encore parce qu'un traitement médical a détruit ses spermatozoïdes (chimiothérapie par exemple).

Mais le don est aussi accessible aux couples qui ont un risque de transmission paternelle de maladie grave à l'enfant.

 Le don d'ovocytes est proposé aux femmes en insuffisance ovarienne totale et définitive (ménopause précoce, syndrome de Turner, etc.) mais aussi aux insuffisances ovariennes débutantes et, dans certains cas, aux échecs de fécondation in vitro.

Le don d'ovocytes peut aussi être la solution pour une femme qui a subi un traitement médical qui a détruit ses ovocytes (chimiothérapie, par exemple) ou parce qu'il y a un risque de transmission maternelle de maladie grave à l'enfant.

Sommaire