Le don de gamètes : comment ça se passe ? Des modalités de remboursement par centre

la gratuité du don permet d'éviter de le faire parce qu'on a besoin d'argent,
La gratuité du don permet d'éviter de le faire parce qu'on a besoin d'argent, comme il se passe à l'étranger. © goodshoot / Jupiterimages / Thinkstock

En France, le don de sperme et le don d'ovocytes sont gratuits.

Cela signifie d'abord que, contrairement à ce qui se fait dans d'autres pays, le don en France n'est pas rémunéré. Pas moyen de devenir riche en donnant ses gamètes en France.

Mais cela signifie aussi que la personne qui choisit de faire un don n'aura pas à payer pour donner. Ainsi, les différentes consultations et examens obligatoires dans le cadre du don sont entièrement pris en charge par le centre de don dont le donneur ou la donneuse dépend.

Pour le don d'ovocytes qui nécessite plusieurs consultations (et donc déplacements à l'hôpital) mais aussi parfois des frais d'hébergement ou une perte de salaire, ils sont remboursés par le centre hospitalier de la donneuse, en application du décret 2000-409 du 11 mai 2000. Les modalités de remboursements sont définies par chaque centre de don et peuvent donc varier.

De même les receveurs et receveuses de dons n'auront rien à payer pour en bénéficier.

Sommaire