La contraception ne serait plus seulement une affaire de femmes

Un récent sondage montre que plus de 9 Français sur 10 pensent que la contraception doit être autant l'affaire de l'homme que de la femme. Une majorité d'hommes se disent également prêts à prendre une pilule contraceptive si cela était possible.

La contraception ne serait plus seulement une affaire de femmes
© Manuel Schäfer - Fotolia

La contraception ne serait plus un problème exclusivement féminin mais plutôt une affaire de couple, si l'on en croit les résultats d'un récent sondage. Selon cette enquête réalisée par l'institut CSA pour Terrafemina, 91 % des Français considèrent que la contraception doit être "autant l'affaire de l'homme que de la femme". Autre chiffre qui devrait réjouir les femmes, 61 % des hommes se déclarent prêts à prendre une contraception orale... Enfin, dans l'hypothèse où la pilule pour hommes que les scientifiques cherchent à mettre au point depuis de nombreuses années soit commercialisée un jour... et si les femmes leur faisaient confiance pour la prendre. D'après ce sondage, elles seraient 61 % à accepter de les laisser faire.

La contraception définitive

Autre enseignement de cette enquête, l'adhésion modérée des Français aux méthodes de contraception définitives que sont la vasectomie pour les hommes et la ligature des trompes pour les femmes. Face à la l'éventualité de ne plus désirer d'enfants, 20 % des hommes et 30 % des femmes se déclarent prêts à subir ces interventions.

La stérilisation contraceptive reste toutefois encore plus minoritaire en France puisque seuls 0,3 % des hommes et 3,9 % des femmes y ont recours aujourd'hui (enquête Fecond, Inserm, 2010).

Sources : Sondage CSA / Terrafemina, Inserm.

A lire aussi