L'IVG remboursée à 100 %

François Hollande l'avait promis pendant sa campagne présidentielle. L'interruption volontaire de grossesse (IVG) sera remboursée à 100 % pour toutes les femmes à partir de 2013.

L'IVG remboursée à 100 %
© Kzenon - Fotolia.com

La Ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé hier le remboursement à 100 % de l'IVG lors de la présentation du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2013.

Cette annonce, qualifiée de "mesure de justice pour les femmes" par la Ministre était très attendue, en particulier par les associations féministes. Elle va aussi dans le sens du rapport de l'Igas de 2009, qui stipulait que "les femmes qui désirent interrompre une grossesse non désirée ont le droit d'être prises en charge" et que "la mise en œuvre du droit à l'IVG correspond à une obligation de service public".

De fait, l'IVG n'était actuellement remboursée qu'à hauteur de 70 % (en ville) et de 80% (en établissement de santé) pour les femmes majeures, qui devaient débourser entre 200 et 450 euros. Seules les IVG des femmes mineures étaient prises en charge en totalité.

La semaine dernière, la secrétaire générale du Planning familial, Marie-Pierre Martinet, avait applaudit "cette mesure très importante, notamment pour les femmes qui sont de plus en plus précarisées et qui n'ont pas de complémentaire santé". Tout en regrettant le manque d'intérêt de la part des médecins et des hôpitaux pour l'acte d'IVG, soulignant notamment le manque de structures les pratiquant.

Face au désengagement des établissements de santé dans la réalisation d'actes d'IVG, qui représentent actuellement une activité déficitaire pour les établissements de santé, le gouvernement prévoit ainsi une hausse de tarif de l'IVG pour les mettre en cohérence avec les coûts réels des établissements et garantir un accompagnement suffisant des femmes.

La prise en charge à 100 % de l'IVG présentera un coût de 13,5 millions d'euros, auquel s'ajoutera la revalorisation du tarif de l'IVG, soit un coût total de 31,7 millions d'euros.

François Hollande s'était également engagé pendant sa campagne à doter tous les centres hospitaliers de France d'un centre IVG. A suivre...


Lire aussi