Dysfonction érectile : comprendre pour soigner J'ai des pannes de temps en temps

une panne alors que cela fonctionne toujours très bien? rien de grave, prenez
Une panne alors que cela fonctionne toujours très bien? Rien de grave, prenez votre mal en patience, tout devrait rentrer dans l'ordre rapidement. © Comstock/Thinkstock

A 25 ans, le moins que l'on puisse dire, c'est que vous n'aviez pas de problème d'érection. Ou plutôt si, mais en sens inverse : vous aviez tout le temps des érections, même aux moments les plus inopportuns... Aujourd'hui vous contrôlez beaucoup mieux ces phénomènes intempestifs.

Sauf qu'il y a quelques mois, vous avez connu votre toute première "panne". Votre partenaire était tout à fait charmante et vous aviez envie d'elle, pas de souci de ce côté-là. Mais, bizarrement, impossible de transformer ce désir en érection. Un vrai traumatisme pour vous, même si elle vous a assuré que ça n'avait vraiment rien de grave et qu'elle ne vous en voulait pas ! Puis finalement vous avez oublié, vu que tout est rentré dans l'ordre après une bonne nuit de sommeil.

Et puis ça a recommencé l'autre soir, juste après le réveillon du jour de l'An, très arrosé. Vous ne vous souvenez plus précisément, votre cerveau était légèrement embrumé, mais vous avez une certitude : vous avez eu honte de ne pouvoir aller "jusqu'au bout" alors que, encore une fois, ce n'était pas l'envie qui manquait.

Pas bien grave

Si le phénomène se répète trop souvent, il faudra peut-être consulter mais pour l'instant, vous n'avez vraiment aucune inquiétude à avoir : il est parfaitement normal d'avoir, de temps à autre, des "pannes". Les mécanismes du désir ne constituent pas une science exacte et il y a parfois des ratés, qui ne signifient absolument rien. Ca c'est pour le premier épisode. Quant au second... Vous n'aviez donc jamais remarqué que l'alcool, consommé en excès, entraînait de légers soucis sur le plan de l'érection ? Pour certains, cela accélère tout simplement le processus de l'orgasme, pour d'autres, au contraire, cela le ralentit et, assez souvent, cela empêche même d'obtenir et de maintenir une érection correcte. Tous ces petits soucis s'estompent en même temps que les vapeurs de l'alcool. Voilà donc le verdict : sauf troubles ultérieurs, vous n'êtes pas en train de devenir impuissant, vous êtes juste humain.

Sommaire