15 idées reçues sur la contraception Après 40 ans, il est inutile de prendre une contraception

la fertilité diminue mais n'est pas nulle après 40 ans.
La fertilité diminue mais n'est pas nulle après 40 ans. © ChantalS - Fotolia

 Faux.

Lorsque les règles se font moins régulières, il est tentant d'arrêter toute contraception. Pourtant, ce n'est pas sans risque. "Si la ménopause approche, il ne faut pas que ces femmes perdent l'idée qu'elles sont encore fertiles ! Il faut savoir qu'en France, le nombre d'interruptions médicales de grossesse ne diminue pas dans la tranche des plus de 40 ans. Ces femmes pensent qu'elles ne peuvent plus tomber enceintes. Pourtant, si la fertilité est bien plus faible qu'à 25 ans, elle reste active", explique la gynécologue Brigitte Letombe.

Effets préventifs

En plus de son effet sur l'ovulation, la contraception est utile pour certaines pathologies : "Dans cette tranche d'âge, il y a des pathologies bénignes qui peuvent apparaître : fibromes, kystes, irrégularités du cycle, etc. Avec une contraception, elles ne se développent pas. Les femmes ont donc intérêt à être sous contraception hormonale à cet âge aussi."

Il faut parler avec le gynécologue de son souhait d'arrêter sa contraception pour connaître les conséquences et si besoin changer de contraceptif pour éviter les effets indésirables de l'arrêt total.

Sommaire