15 idées reçues sur la contraception Il est dangereux d'enchaîner les plaquettes de pilule

enchaîner des pilules de couleurs différentes peut entraîner des spottings.
Enchaîner des pilules de couleurs différentes peut entraîner des spottings. © catherina holder - Fotolia

 Faux.

Pour preuve, l'implant ou encore le stérilet hormonal diffusent leurs hormones pendant plusieurs années sans interruption. Certaines pilules de dernière génération sont d'ailleurs développées avec une prise quotidienne de comprimés, 365 jours par an (Cezarette, par exemple). Il n'y a aucun risque à enchaîner les plaquettes. Au contraire, l'efficacité contraceptive est meilleure : il y a moins d'oubli car pas de semaine d'arrêt. Il en est d'ailleurs de même pour les anneaux et les patchs.

Seulement les pilules monodosées

"Une seule objection : ce n'est pas possible avec les pilules à plusieurs couleurs. Seules les pilules monodosées peuvent être enchaînées sans problème, sinon il y a des risques de spotting (pertes de sang)", précise le Dr Brigitte Letombe, gynécologue médicale.

L'intérêt d'enchaîner les contraceptifs est d'éviter les règles mensuelles et les douleurs ou migraines du syndrome prémenstruel. "On conseille aux femmes de faire une pause de 7 jours sans contraception si après plusieurs contraceptifs enchaînés (plus de 3 plaquettes ou anneaux généralement) elles ont des spottings, ajoute le Dr Letombe. Ainsi, elles n'ont leurs règles que 3 ou 4 fois par an. Ce qui est beaucoup plus facile à gérer que tous les mois !"

Rappelons que ces saignements ne sont pas des règles a proprement parler mais des hémorragies de privation liées à la chute hormonale. De fait, sous pilule, l'ovulation est bloquée.

Sommaire