15 idées reçues sur la contraception La contraception hormonale dérègle le corps

seuls les contraceptifs hormonaux bloquent l'ovulation.
Seuls les contraceptifs hormonaux bloquent l'ovulation. © Hemeroskopion - Fotolia

 Faux.

Face à cette idée reçue, le Dr Letombe insiste : "Les hormones des contraceptifs sont une bonne chose pour les femmes. Le cycle physiologique (naturel) par contre, ce n'est pas toujours bien ! Règles hémorragiques et irrégulières, douleurs, mastodynies, migraines, problèmes de peau, problèmes de pilosité, kystes fonctionnels, etc. Certaines femmes sont très ennuyées. Et tous ces problèmes reviennent à chaque cycle avec des conséquences possibles sur la fertilité ultérieure dans certains cas. Alors qu'ils disparaissent avec la prise de pilule !"

Effets thérapeutiques et bénéfiques

Car la contraception n'est pas uniquement utile pour éviter une grossesse, elle a aussi des effets thérapeutiques qui apportent de vrais bénéfices pour les femmes. "D'ailleurs, certaines femmes qui décident d'arrêter la pilule reviennent 6 mois plus tard voir leur gynécologue pour la reprendre : elles avaient oublié l'avantage de savoir quand auront lieu les règles ou d'éviter tous les effets indésirables du cycle physiologique" ajoute le Dr Letombe.

Quant aux alternatives pour éviter une grossesse, la gynécologue est ferme : "Il n'y a pas de moyen sans hormone pour bloquer l'ovulation. Par contre, il y a des contraceptions locales qui peuvent éviter une grossesse : les spermicides, les préservatifs, les stérilets, mais aussi la ligature des trompes, la méthode Essure (micro-implants dans les trompes). A chaque femme d'évaluer la contraception qu'il lui faut avec son gynécologue."

Sommaire