Hystérectomie : opération, risques et convalescence

Une hystérectomie est une intervention chirurgicale destinée à ôter l'utérus en partie, ou en totalité. Avant de prendre cette décision, il est important de connaître les cas pour lesquels l'opération est requise.

Hystérectomie : opération, risques et convalescence
© detailblick - Fotolia.com

L'hystérectomie totale désigne une ablation de l'utérus, ainsi que du col. Lorsque le col est conservé, on parle d'hystérectomie subtotale. Dans certains cas, les trompes et les ovaires sont également ôtés. Il s'agit d'une hystérectomie totale avec annexectomie.

Dans quels cas l'hystérectomie est-elle pratiquée ?
Une ablation de l'utérus peut s'avérer nécessaire en cas de présence de polypes (excroissances anormales) ou de fibromes utérins, aussi retrouvés sous le terme de myomes (tumeurs non cancéreuses). Ces anomalies peuvent être à l'origine d'hémorragies plus ou moins importantes. L'hystérectomie peut être proposée dans le cas d'un cancer de l'utérus, de l'endomètre ou de l'ovaire. Ce type d'intervention est également pratiqué afin de traiter un prolapsus génital, c'est à dire une descente d'organes vers le vagin, dû à un relâchement des tissus et des muscles.

Comment se déroule une hystérectomie ?

L'hystérectomie peut être réalisée par voie haute. Cette intervention appelée laparotomie consiste à pratiquer une incision dans l'abdomen. Par voie basse, l'utérus est retiré par le vagin. Dans ce cas, l'intervention ne laisse pas de cicatrice.
L'opération dure généralement entre 40 et 90 minutes, et l'hospitalisation dure rarement plus de sept jours. Prévoir généralement un arrêt de travail de un mois.

L'hystérectomie est-elle risquée ?

Les complications liées à une hystérectomie sont exceptionnelles. Les risques d'hémorragie ou d'infection sont très faibles. Elles peuvent, le cas échéant, être résorbées par un traitement local. Les risques de phlébite ou d'embolie pulmonaire sont limités grâce à un traitement anticoagulant administré lors de l'hospitalisation.

Que se passe-t-il après l'opération ?

Le rétablissement complet à la suite d'une hystérectomie varie de 6 à 8 semaines. Les deux premières semaines de convalescence demandent beaucoup de repos.
Si une femme non ménopausée subit l'opération et que les ovaires sont retirés, ses règles cesseront après l'intervention chirurgicale. Aussi, une femme ne peut plus tomber enceinte avec avoir subi une hystérectomie. Pour autant, le plaisir sexuel n'est pas affecté. Généralement, mieux vaut attendre un à deux mois après l'intervention.

A retenir :
*Hystérectomie = ablation totale ou partielle de l'utérus
*Par voie haute, voie basse, ou par cœlioscopie
*Entraîne très rarement des complications

angie profil 120 80
Angie. © Journal des Femmes


Des questions sur l'hystérectomie ? Venez en parler sur notre Forum Santé / Gynécologie.