Herpès génital : se traiter, se protéger Des analyses pour confirmer la présence du virus

les virus de l'herpès sont recherchés dans les prélèvements.
Les virus de l'herpès sont recherchés dans les prélèvements. © mathagraphics - Fotolia

Différents outils sont disponibles pour établir le diagnostic d'une infection herpétique. La mise en évidence du virus peut être réalisée par isolement viral en culture cellulaire puis détection des antigènes viraux.

Un frottis des vésicules est réalisé pour observer les cellules et vérifier la présence ou non d'un virus. Un test positif dira qu'il y a une infection sexuellement transmissible mais sans pouvoir la définir.

Une simple prise de sang

Pour déterminer s'il s'agit de l'herpès génital, on effectue une recherche des antigènes viraux (anti-HSV-2).

Au cours de la première infection du virus HSV-2, des anticorps non spécifiques apparaissent dans un délai de 5 à 10 jours. Les anticorps spécifiques (anti-HSV-2) apparaissent eux 1 à 2 semaines plus tard et vont persister toute la vie.

On peut donc rechercher ces anticorps spécifiques dans le sang qui indiqueront que le sujet a déjà été en contact avec le virus HSV. Pour autant, la présence de ces anticorps spécifiques ne permet pas de définir la date de la contamination puisqu'ils seront présents toute la vie.

Sommaire