Le vrai du faux sur les traitements hormonaux de la ménopause Idée n°7 : avec le THS, on a de nouveau ses règles

Vous qui n'aviez plus de saignements depuis des mois, voilà que depuis que vous prenez ce traitement hormonal, vos règles sont réapparues ! Enfin, disons plutôt que vous saignez régulièrement, au point de devoir utiliser des protections périodiques.

En réalité, ce ne sont pas de "vraies règles". En effet, ces dernières correspondent à la destruction du nid qui s'était préparé dans l'utérus pour accueil un œuf fécondé. A la ménopause, il n'y a plus d'ovulation, plus de possibilité de tomber enceinte et donc plus de règles, au sens naturel du terme. "Sous l'effet des hormones, l'utérus est stimulé et l'on peut ainsi déclencher des règles artificielles, explique le Dr Joëlle Proust, gynécologue, dans son livre "La ménopause". Ce traitement ne fait que mimer le fonctionnement des ovaires sans redonner à ces glandes la capacité de fonctionner."

Mais vous, vous étiez bien contente de ne plus avoir ces règles qui peuvent, il faut l'avouer, être dérangeantes. Alors les voir revenir, ce n'est pas franchement une partie de plaisir. Bonne nouvelle : il est possible de les supprimer tout en continuer à prendre le THS. Pour ce faire, deux solutions :

 Le gynécologue peut tenter de rééquilibrer oestrogènes et progestatif, en augmentant le second par rapport au premier. Ce nouvel équilibre peut permettre d'effacer les règles.

 Au lieu d'interrompre le traitement quelques jours par mois comme pour la pilule contraceptive, le médecin peut préconiser de le prendre en continu, ce qui aura pour effet de ne pas déclencher de règles artificielles.

Sommaire