Ces questions sexualité que l'on n'ose pas poser Que se passe-t-il pendant l'orgasme ?

non, ce n'est pas une excuse pour éviter la conversation : après l'orgasme,
Non, ce n'est pas une excuse pour éviter la conversation : après l'orgasme, l'homme éprouve un véritable besoin physiologique de dormir. © MORO - Fotolia.com

Théoriquement, après la phase d'excitation, lorsque tout se passe bien, suit l'orgasme. Outre une éventuelle procréation, il est l'aboutissement du rapport sexuel, souvent lié à l'éjaculation chez l'homme (mais pas systématiquement). Si le processus est le même, l'orgasme est relativement différent selon que l'on est un homme ou une femme.

Chez l'homme

Au bout de quelques minutes, l'excitation atteint son paroxysme et l'homme atteint bientôt un point de non-retour : l'orgasme est imminent et il ne peut plus contrôler sa survenue. Selon les circonstances, il peut survenir après seulement quelques minutes d'excitation, alors que c'est beaucoup plus long pour une femme. De même, l'orgasme masculin est très bref : entre 13 et 15 secondes en moyenne. Chez certains, la sensation est uniquement ressentie au niveau des parties génitales tandis que chez d'autres, elle se propage à tout le corps. Dans la plupart des cas, l'éjaculation est concomitante à l'orgasme, même si les deux ne sont pas physiologiquement liés.

Très rapidement après l'orgasme, l'érection retombe et l'homme est pris d'une soudaine envie de dormir, doublée d'une sensation de bien-être : c'est la faute aux endorphines, des hormones libérées juste après la jouissance.

Après cette phase, pendant un certain temps, l'homme ne peut pas avoir de nouvelle érection. Cette période de latence dure quelques minutes chez le sujet jeune. Elle peut se compter en heures, voire en jours lorsqu'il est plus vieux (cinquantaine ou soixantaine).

Chez la femme

Le processus est plus lent puisqu'il faut en moyenne une vingtaine de minutes pour atteindre l'orgasme. En outre, alors que chez l'homme il semble plus ou moins similaire à chaque fois, la femme peut éprouver différentes sortes d'orgasmes. On parle notamment d'orgasme clitoridien lorsqu'il survient après stimulation du clitoris et vaginal s'il survient avec la simple pénétration. Dans l'orgasme vaginal on distinguera notamment celui provoqué par le point G, généralement décrit comme plus diffus et plus fort. Physiologiquement, cette sensation se manifeste par une respiration plus rapide et des contractions au niveau du vagin, qui se répercutent souvent à l'ensemble du bassin.

Autre différence de taille : la durée. Alors que ce plaisir intense ne dure que quelques secondes chez l'homme, il peut s'étendre sur plusieurs dizaines de secondes, voire jusqu'à deux minutes pour la femme ! En outre, elle peut en éprouver un nouveau presque aussitôt.

Lire aussi


Sommaire