Ces questions sexualité que l'on n'ose pas poser Qu'est-ce que l'éjaculation prématurée et comment y remédier ?

l'éjaculation prématurée peut être relativement traumatisante pour l'homme, qui
L'éjaculation prématurée peut être relativement traumatisante pour l'homme, qui peut se sentir diminué dans son rôle d'amant. © Yuri Arcurs - Fotolia.com

Tous les hommes sont susceptibles d'y être confrontés un jour ou l'autre. Désir trop longtemps retenu, alcoolisation excessive, fatigue... De multiples causes peuvent expliquer une éjaculation prématurée occasionnelle. D'ailleurs, elle est très fréquente puisqu'un tiers des hommes ont déjà été concernés. Ce qui pose problème, c'est quand elle devient systématique.

On dit d'une éjaculation qu'elle est prématurée lorsqu'elle survient moins de deux minutes après le début de la pénétration. Si elle arrive avant même la pénétration, on parle d'éjaculation précoce. Dans les deux cas, le souci principal est que la partenaire n'a en général pas eu le temps d'atteindre l'orgasme. Le rapport risque donc de n'être satisfaisant ni pour l'un ni pour l'autre.

Bonne nouvelle : ce souci n'a absolument rien de physiologique. Tout fonctionne parfaitement et le fait de "durer" plus ou moins longtemps n'a rien à voir avec la virilité. Mais contrairement à ce que certain(e)s voudraient faire croire, même chez les hommes, c'est bien le cerveau qui commande le corps et non l'inverse. L'état psychologique joue donc un rôle primordial dans le contrôle de l'orgasme et de l'éjaculation. Emotivité, expériences précédentes peu concluantes, etc. Les raisons peuvent donc être multiples. "Il n'est d'ailleurs pas rare que ces hommes aient subi des sévices sexuels dans leur enfance", relevait le Dr Marina Carrère d'Encausse, interviewée lors de la sortie de son ouvrage "Hors-série sexualité", aux éditions Marabout. 

Prendre confiance en soi 

Pour remédier à ce problème, il faut donc commencer par être plus confiant et plus serein. Ce qui peut passer par un travail avec un psy ou un sexologue, par exemple. Sur un plan plus pratique, il existe des exercices de "rééducation" qui semblent avoir fait leurs preuves : lorsque vous urinez, interrompez le jet à plusieurs reprises. Pendant la journée, serrez et desserrez les fesses plusieurs fois d'affilée. Ces exercices visent à faire baisser la pression au niveau du bassin et à mieux contrôler les muscles.

 

Une méthode qui semble très bien fonctionner est la rééducation périnéale. Les muscles sont stimulés via des électrodes et le cerveau apprend ainsi à retenir l'éjaculation quand elle est sur le point de se produire.

Si vous n'avez pas le courage de passer par toutes ces étapes, il existe des crèmes anesthésiantes. En diminuant un peu les sensations, elles permettent de retarder le moment de l'orgasme.

 

Lire aussi

 

Sommaire