Ces questions sexualité que l'on n'ose pas poser Peut-on faire l'amour pendant les règles ?

si certains ne voient pas d'objection à faire l'amour pendant les règles,
Si certains ne voient pas d'objection à faire l'amour pendant les règles, d'autres éprouvent un véritable dégoût à cette idée. © Vasiliy Kova - Fotolia.com

Les règles elles-mêmes sont encore relativement taboues. Alors autant dire que faire l'amour pendant les règles n'est pas franchement un sujet de conversation abordé à la machine à café le matin. Un silence qui explique probablement les idées reçues qui circulent sur la question.

Sur le plan physiologique, il n'existe aucune contre-indication particulière à faire des galipettes pendant les règles. Pour ceux qui n'auraient pas été attentifs en cours de biologie, rappelons que le sang qui s'écoule pendant quelques jours provient de la destruction du " nid " qui s'était formé dans l'utérus pour accueillir un éventuel embryon. Le vagin de la femme est donc totalement intact. Rien ne change de forme ou d'aspect pendant les règles.

Ceci dit, la relation peut s'avérer désagréable dans ces moments-là pour diverses raisons.

 Certaines femmes éprouvent des douleurs abdominales pendant les règles et ne seront donc pas détendues lors d'un rapport, de peur que ces crampes ne redoublent d'ampleur.

 Le sang qui s'écoule inévitablement peut en rebuter plus d'un ou d'une. Il faut d'ailleurs "préparer" ce moment pour éviter de tout salir. Beaucoup, hommes comme femmes, trouvent cela suffisamment tue l'amour pour que cela refroidisse leurs ardeurs.

 Pour certaines, la libido est au plus bas pendant les règles, elles n'ont donc tout simplement pas envie de câlins et peuvent même aller jusqu'à refuser la simple tendresse de leur partenaire. Soulignons que d'autres, au contraire, voient leur libido exploser pendant la période des règles.

Si vous choisissez d'avoir des relations sexuelles pendant les règles, sachez toutefois que le risque de contamination en cas d'infection sexuellement transmissible est beaucoup plus élevé qu'en temps normal. C'est notamment le cas pour le VIH. Redoublez donc de prudence et n'oubliez surtout pas le préservatif dès le début des ébats s'il ne s'agit pas d'un partenaire régulier.

 

Sommaire