Cancer du sein : les aliments à éviter Bannir les compléments alimentaires, une bonne idée

S'il est un mot d'ordre sur lequel les différents intervenants se sont entendus lors du colloque Cancer du sein et nutrition, organisé en octobre, c'est bien les compléments alimentaires : au mieux ils sont jugés inutiles, au pire néfastes. Petit florilège des arguments avancés :

 Les compléments alimentaires sont disponibles en grandes surfaces. Ils peuvent donc être achetés par les consommateurs sans avis médical, au risque de choisir des compléments qui ne correspondent pas à la situation de la personne qui les achète.

 Les produits qu'ils contiennent ne sont pas anodins. Ce n'est pas parce qu'il s'agit le plus souvent de substances naturelles qu'elles sont sans danger. La preuve avec le soja qui, consommé en trop grandes quantités, peut perturber le système endocrinien. Exemple : une gélule de complément alimentaire de soja contient 100 mg de génistéine alors que l'apport journalier maximum recommandé est de 60 mg.

 La concentration de produit contenue dans ces gélules est souvent importante. Et les consommateurs souvent tentés d'en absorber plus que la dose prescrite, pour que le complément soit efficace plus rapidement. Là encore, danger de surdose.

 Les compléments alimentaires n'étant pas des médicaments, ils n'ont pas besoin d'une autorisation de mise sur le marché de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), même s'ils sont par ailleurs soumis à des contrôles rigoureux, comme tout produit mis en vente en France.

Pour toutes ces raisons, le professeur Jasmin, cancérologue, le Pr Parent-Massin, toxicologue et  le professeur Bourre, expert en nutrition et neuro-toxicologie recommandent de ne pas utiliser les compléments alimentaires, sauf prescription médicale scrupuleusement respectée. Tous trois préconisent plutôt de suivre un régime alimentaire équilibré, où tous les éléments nutritifs essentiels au bon fonctionnement de l'organisme seront suffisamment représentés. 

 

Sommaire