Se protéger du cancer du col de l'utérus "Le pic d'incidence : c'est 17-23 ans"

dr roman rouzier
Dr Roman Rouzier © L'Internaute Magazine / Cécile Debise

Le cancer du col de l'utérus est-il fréquent en France, par exemple par rapport au cancer du sein ?

Dr Roman Rouzier : Le cancer de l'utérus, c'est 4 000 nouveaux cas par an.

Le cancer du sein : 35 000, donc beaucoup plus. Il convient néanmoins de noter que le cancer de l'utérus touche des femmes jeunes voire très jeunes.

A quel âge risque t-on le plus de risque de contracter le virus ?

Le pic d'incidence, c'est à dire le moment où on attrape le plus facilement le virus, c'est 17-23 ans.

C'est-à-dire juste après les premiers rapports sexuels.

Une prévention par vaccination doit donc être réalisée avant l'infection, c'est-à-dire avant les premiers rapports sexuels.

Sur les 80% qui rencontrent le virus, combien "l'attrapent" ? Et combien développeront ensuite un cancer ?

Toutes les femmes qui rencontrent le virus l'attrapent. Elles vont l'éliminer pour la plupart spontanément. Cependant, 20% des femmes vont avoir un frottis pathologique au cours de leur vie.

3 à 4 % des femmes développent un cancer en l'absence de dépistage et 1 % chez les femmes dépistées (mais cela nécessite un traitement comme l'ablation d'une partie du col de l'utérus).

Sommaire