Cancer du col de l'utérus : prévention et traitements

Le cancer du col de l'utérus est le 2e cancer le plus fréquent chez la femme. Frottis réguliers et vaccination : la prévention existe, des traitements efficaces également.

Cancer de l'utérus : sa prévention est le meilleur traitement

Le cancer de l'utérus est une maladie grave qui concerne chaque année près de 3 000 femmes. Grâce à la vaccination, il est maintenant possible de l'éviter. Le point sur l'essentiel à savoir autour de cette pathologie et de ses traitements.

Le cancer de l'utérus, c'est quoi ?

L'utérus est un organe féminin servant à accueillir, porter, et nourrir un éventuel bébé. Recouvert d'une muqueuse (l'endomètre), il possède deux orifices d'entrée, les trompes de Fallope, et un orifice de sortie (pour le bébé, donc) qui est le col de l'utérus. Malheureusement, comme sur tous les organes humains, un cancer peut se développer sur n'importe quelle zone de l'utérus : le muscle, l'endomètre, le col... Il s'agit de cellules normales qui, pour différentes raisons (troubles hormonaux, facteurs héréditaires, infections...), vont commencer à se multiplier de manière anarchique, perdre leurs caractères spécifiques et devenir cancéreuses. S'il n'est pas traité, le cancer peut alors devenir invasif et coloniser les organes voisins.

Comment prévenir le cancer de l'utérus ?

Il existe maintenant des moyens pour prévenir le cancer du col de l'utérus. Jusqu'à présent n'existait que le frottis fait par un(e) gynécologue, qui permet de déceler les cellules lorsqu'elles commencent à devenir dangereuses. Il est d'ailleurs recommandé d'effectuer un frottis tous les 3 ans. En plus de cela, il existe maintenant un vaccin qui élimine le virus responsable de 75 % des cancers du col de l'utérus : le papillomavirus. Ce dernier est une infection sexuellement transmissible (IST) dont la propagation se fait généralement au cours des premières relations sexuelles. Pour cette raison, le vaccin doit être fait le plus tôt possible.

Que se passe-t-il si l'on a un cancer de l'utérus ?

Malheureusement, toutes les lésions ne sont pas découvertes assez tôt. Si un cancer est détecté, votre médecin envisagera avec vous la suite des soins, mais il est fort probable qu'une chirurgie soit obligatoire ainsi qu'un traitement par chimiothérapie. Un bilan complet pour s'assurer que le cancer n'a pas migré vers d'autres organes sera aussi effectué. Sachez que plus un cancer est découvert et traité tôt, plus les chances de guérison sont bonnes. Une consultation gynécologique par an est donc recommandée.

Actualités

Dossiers