Cancer du sein : la campagne Octobre rose est lancée

Une femme sur 8 sera concernée dans sa vie par le cancer du sein. Pour la dixième année consécutive, Octobre rose, le mois de mobilisation contre le cancer du sein est lancé.

Cancer du sein : la campagne Octobre rose est lancée
© Inca

Détecté tôt, le cancer du sein peut être guéri dans 90 % des cas. Mais en France 1 femme sur 3 ne se fait toujours pas régulièrement dépister alors que la prévention demeure l'une des armes les plus efficaces contre le cancer. Le lancement d'Octobre rose est donc l'occasion de rappeler que le dépistage du cancer du sein est recommandé tous les 2 ans à partir de 50 ans. Et que cette maladie demeure, malgré les progrès thérapeutiques, un enjeu de santé publique majeur : le cancer du sein est le 1er cancer en nombre de cas et la 1ère cause de décès par cancer chez les femmes en France. "Le cancer du sein se soigne dans 9 cas sur 10 s'il est détecté à temps. Le dépistage est donc primordial. Vital même, a déclaré ce matin Marisol Touraine. Nous allons personnaliser l'approche du dépistage. Pour ce faire, il faut s'appuyer sur le médecin traitant et renforcer la lutte contre les inégalités d'accès et de recours au dépistage", a-t-elle encore précisé.

La campagne sera diffusée tout au long du mois d'octobre. Son objectif est de rappeler aux femmes que le dépistage du cancer du sein est recommandé tous les deux ans, à partir de 50 ans, voire avant en cas de risque particulier, et de les aider à prendre une décision éclairée quant au dépistage en répondant à toutes leurs questions. La campagne s'adresse aussi aux femmes à risque aggravé, dit "élevé" ou "très élevé", de cancer du sein afin de les orienter vers la modalité de dépistage la plus adaptée à son niveau de risque (consultation d'onco-génétique, par exemple). 

Lire aussi