Cancer du sein : où en est la recherche ? Traiter les triples-négatifs

les cellules cancéreuses ont une accumulation de cassures chromosomiques.
Les cellules cancéreuses ont une accumulation de cassures chromosomiques. © Alexander Raths - Fotolia.com

"On a besoin d'encourager les recherches pour ces formes de cancers du sein car on a du mal à trouver des traitements", déplore Anne Vincent-Salomon.

Et pour cause : 15 % des cancers du sein, les triple-négatifs, ne répondent pas aux traitements classiques, à savoir l'hormonothérapie et les thérapies ciblées. La chimiothérapie est la seule option thérapeutique pour les patientes atteintes de cette forme de cancer.

Actuellement, de nombreuses équipes cherchent à identifier les anomalies moléculaires spécifiques des cancers triple-négatifs afin d'en faire de nouvelles thérapeutiques.

Les inhibiteurs de PARP font partie des pistes explorées actuellement. Dans le cas des cancers du sein triple-négatifs présentant des mutations du gène BRCA1 (un gène impliqué dans les mécanismes de réparation de l'ADN), ces molécules présenteraient un réel intérêt thérapeutique. Des essais cliniques sont actuellement menées.

D'autres stratégies sont en cours de développement. Elles se fondent notamment sur l'utilisation de médicaments au départ destinés au traitement d'autres cancers, en particulier certains cancers du sang.

 

Sommaire